Pascal Affi N’Guessan “échappe à un assassinat”

0
403

Pascal Affi a-t-il échappé à un assassinat mué en son arrestation annoncée ce samedi 7 novembre 2020 à Akoupé près de la ville d’Azopé.

Pascal Affi N’guessan a été arrêté dans à Akoupé, a-t-on appris ce samedi 7 novembre 2020 auprès de son service de communication.

LIRE AUSSI: En fuite, Pascal Affi N’Guessan arrêté “dans une robe” à Akoupé

Le président du FPI a été interpellé dans du vendredi 6 au au samedi 7 novembre 2020, par les forces de sécurité alors qu’il tentait de se rendre à , la capitale de la région du Moronou dont il est par ailleurs le président du conseil régional, a précisé son service de communication.

Selon une de Chris Yapi, l’opposant ivoirien aurait manqué de justesse de laisser sa peau, dans une tentative d’assassinat qui finira par son arrestation par les forces de qui l’ont conduit à DST (Direction de la surveillance du territoire) à Abidjan. Il promet donner de plus amples détails sur l’affaire dans les heures qui suivent.

LIRE AUSSI: Le procureur recherche “activement Affi et Mabri” pour “meurtres et actes de terrorisme”

Vendredi, lors d’une conférence de presse animée au palais de justice d’Abidjan, le Richard Christophe Adou a annoncé que M. Affi, porte-parole d’une coalition d’opposants qui avait annoncé la mise en place d’un conseil national de la transition (CNT) et le président de l’Union pour la démocratie et pour la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI), Albert Toikeusse Mabri, étaient « activement recherchés» par la justice dans le cadre d’une enquête ouverte pour «  contre l’autorité de l’État et l’intégrité du territoire national ».

LIRE AUSSI: Désobéissance civile/Boycott actif: Le procureur scelle le sort des opposants ivoiriens

Depuis l’annonce des résultats de la présidentielle du 31 octobre donnant Alassane Ouattara vainqueur avec plus de 94%, les chefs de l’opposition sont en résidence surveillée. Le gouvernement les accuse de « complot contre l’État» pour avoir annoncé la création d’un « Conseil national de transition », une instance censée préparer un nouveau scrutin. Les principaux adversaires d’Allasane Ouattara sont l’ancien président Henri Konan Bédié, 86 ans et l’ex-Premier ministre (sous Gbagbo) Pascal Affi N’Guessan, 67 ans. Tous les deux étaient candidats à la présidentielle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici