Samuel Eto’o Fils et ont crié leur colère contre une possible expérimentation en Afrique du vaccin contre le Coronavirus .

Suite à la publication d’une vidéo de sur twitter dans laquelle deux médecins échangeaient sur une possible expérimentation du vaccin BGC en Afrique, Samuel Eto’o a répondu avec un ton colérique.

« Fils de P… Vous n’êtes que de la merde, n’est-ce pas l’Afrique est votre terrain de jeu », a commenté l’ex-buteur du FC Barcelone et de l’Inter.

LIRE AUSSI: Test du vaccin Coronavirus en Afrique – Claudy Siar en colère : « les dirigeants africains qui autoriseront cela doivent savoir qu’à la tête des Etats, leur jours seront comptés »

À sa suite, son compagnon, Drogba Didier, ancien attaquant de Chelsea et ex-capitaine de l’Equipe nationale ivoirienne, a aussi exprimé son indignation face cette décision.

La question de ce vaccin contre le Coronavirus décrié par Eto’o et Drogba a suscité un véritable lever de bouclier chez bon nombre d’Africains, qui ont tenu à se faire entendre.

LIRE AUSSI: Contre Covid-19, le Burkina choisit la chloroquine

L’international ivoirien s’est ainsi exprimé sur son compte Twitter : “Il est inconcevable que nous continuons à accepter ceci. L’Afrique n’est pas un laboratoire. Je dénonce vivement ces propos graves, racistes et méprisants !

Aidez-nous à sauver les vies en Afrique et stopper la propagation de ce virus qui déstabilise le monde entier, au lieu de nous envisager comme cobayes. C’est aberrant ! Les dirigeants africains ont la responsabilité de protéger les populations de ces complots abominables”.

LIRE AUSSI: Coronavirus en Côte d’Ivoire : 24 nouveaux cas ce 3 avril 2020 dont 4 nouvelles guérisons

En effet, depuis plusieurs mois, des chercheurs s’interrogent sur la potentielle efficacité du vaccin BCG, utilisé depuis des décennies contre la tuberculose, contre le coronavirus.

C’est un échange entre deux professeurs sur LCI qui a a provoqué la colère des deux stars.
Dans leurs propos, le Pr Jean-Paul Mira, chef du service de réanimation de l’hôpital Cochin (Paris), et le Pr Camille Locht, directeur de recherche à l’Inserm, ont évoqué la nécessité de faire des tests en Afrique pour vérifier l’éventuelle capacité du vaccin BCG à réduire les symptômes du Covid-19.

LIRE AUSSI: Libération de Gbagbo : l’ultimatum de Me Altit à la CPI

« Si je peux être provocateur, est-ce qu’on ne devrait pas faire cette étude en Afrique où il n’y a pas de masques, pas de traitement, pas de réanimation ?

Un peu, comme c’est fait d’ailleurs pour certaines études dans le sida où chez les prostituées, on essaie des choses parce qu’on sait qu’elles sont hautement exposées et elles ne se protègent pas », s’est interrogé le Pr Jean-Paul Mira, chef du service de réanimation de l’hôpital Cochin (Paris), présent en plateau.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici