, l’ancienne première Dame de Côte d’Ivoire, a prôné, le mardi 27 août 2019, à Séguéla, la paix et la réconciliation.

« Frères et sœurs du Worodougou, (…) il y a un temps pour toute chose. Il y a un temps pour faire la guerre et un temps pour faire la paix. Et le temps de la réconciliation est arrivé. Je suis venue, j’ai vu. Je suis allée dans des villages et j’ai été accueillie dans la joie, dans la ferveur. C’est ça, la réconciliation est calée, gérée », a déclaré Mme Gbagbo.

Avant elle, le délégué régional du PDCI, , du Comité politique, , et du RACI ont également appelé à la réconciliation, gage de tout développement harmonieux.

« Je suis venue semer les graines de la réconciliation. Il faut que Séguéla devienne le bastion de la réconciliation. Pour cela, (…) il faut que les cœurs soient déchargés. Ce n’est pas une affaire des hommes politiques seulement. C’est une affaire de tous », a recommandé Simone  Gbagbo.

A LIRE AUSSI : Côte d’Ivoire-Présidentielle 2020-Simone Gbagbo, candidate du Front Populaire Ivoirien ?

Elle est en tournée à Séguéla depuis dimanche pour, principalement, accompagner à Gbétogo l’un de ses collaborateurs, en l’occurrence Fofana Youssouf, rentré récemment d’exil du Ghana.

« Si je vous ai fait quelque chose que moi-même je ne sais pas, je vous demande pardon. (…) En même temps, moi-aussi, j’ai pardonné. Il faut que chacun soit militant de la réconciliation, de la paix en Côte d’Ivoire », a terminé l’ex-première Dame qui souhaite, pour ce faire, un dialogue constant entre les acteurs de la scène politique nationale.

A LIRE AUSSI : CÔTE D’IVOIRE-LAURENT GBAGBO DEMANDE LE DIVORCE À SIMONE : LA MISE AU POINT DE L’AVOCAT DE SIMONE GBAGBO

Avant le meeting de Séguéla, Simone Gbagbo et sa délégation ont parcouru plusieurs autres localités du département dont Béréni-Dialla, Dasso, Forona, Bobi et Kani.