Patrick Achi : ce qu’on sait du Premier ministre par intérim, toute l’histoire

0
1034

CV – Bio de Patrick Achi nommé le lundi 8 2021, Premier ministre par intérim à la place de portant d’Hamed Bakayoko.

Né le 17 novembre 1955 à Paris, Patrick Achi est un homme de Côte d’Ivoire. Depuis janvier 2017, est le d’ Alassane , de la République ivoirienne. Patrick est également à la tête du Conseil Régional de la Mé depuis 2013.

Patrick étudie au lycée classique d’Abidjan, puis à l’université nationale de Côte d’Ivoire, où il obtient une maîtrise de maths-physique. De retour à Paris, il intègre l’École supérieure d’électricité (Supélec), dont il sort ingénieur, puis l’université Stanford, aux États-Unis, où il décroche un master en management.

Sa carrière débute au sein du cabinet Arthur Andersen, à Paris puis à Abidjan, où pendant cinq ans il travaille à la restructuration des entreprises du secteur public en Afrique de l’Ouest. Il crée ensuite son propre cabinet de conseil, intervenant dans le domaine de la , de l’éducation et de la réforme des finances publiques.

LIRE AUSSI : Gbagbo au PDCI et EDS après les législatives: “je vous engage à poursuivre ce combat de la liberté de la nation”

En dépit des fonctions qu’il occupe, au cœur de la présidence ivoirienne, Patrick Achi a pourtant été à l’origine de plusieurs grands projets d’infrastructures.

En 1997, il fut conseiller technique au ministère de l’Énergie et travaille à la réforme de ce secteur. Un peu plus de deux ans plus tard, il est délégué auprès de Seydou Diarra, alors Premier ministre, et se charge de la réforme de la filière café-cacao. En octobre 2000, Laurent Gbagbo lui confie le portefeuille des Infrastructures et le porte-parole. Fonctions qu’il conservera jusqu’en février 2010.

LIRE AUSSI : Adama Bictogo : son curieux message sur la santé de Hamed Bakayoko, “nous avons une pensée pieuse pour lui”

Il a fait la connaissance d’Alassane Ouattara au début des années 2000 et s’est rapproché de lui lorsqu’ils se sont retrouvés reclus à l’ du Golf, à Abidjan, pendant la crise postélectorale, de la fin de 2010 au 11 avril 2011. Séduit par son profil de technocrate, Ouattara le reconduit dans ses fonctions lorsqu’il accède au pouvoir. En janvier 2017, quand Amadou Gon devient Premier ministre, il lui succède au poste de secrétaire général à la présidence.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici