Le descendant de Soundiata Keita dans les veines de qui coule, le sang princier projette de mettre fin à la réalisation d’albums après le tout dernier en vue à l’aune de ses 70 ans. Il n’aurait jamais dû chanter parce que n’appartenant pas à la caste des griots, mais aura bravé tous les interdits, lui qui était prédestiné à inculquer le savoir ( il voulait devenir instituteur).

Après 41 ans de carrière, son premier album ”Mandjou”, un classique du genre enregistré en 1978 à Abidjan lui a ouvert la voie. Porte voix du peuple djoliba et de la , Salif Keita aura porté haut les couleurs du Mali.

, Salif Keita, cette collaboration attendue

Avant l’annonce de Salif Keita de mettre fin à l’enregistrement d’album, il ya quelques jours, répondant à ses abonnés dans un direct facebook, Soum Bill évoquait déjà la question d’un featuring tant attendu avec l’auteur de ”Mandjou”. Artiste Zouglou, Soum Bill a plusieurs influences musicales. Il allie aussi bien les compositions qui dénoncent les tares de la société ivoirienne que les lyriques mandingues ainsi que le beat reggae.

Fan des premières heures de Salif Keita, avec cette voix qu’il a , ses fans ont toujours rêvé de le voir chanter avec le fils du Djoliba. L’un de ses arrangeurs attitré est par ailleurs Koudou Athanase, qui a eu aussi à travailler avec Salif Keita. Dans son direct facebook, il disait ceci : ”Le feat avec le père Salif, les approches sont en vue. Il ya eu déjà plusieurs contacts. On espère pouvoir réaliser un jour ce projet”. L’espoir demeure donc parce que même si Salif Keita décide de ne plus enregistrer d’album avec les contraintes que cela impose, il ne met pas pour autant fin à certains collaborations.

D’ailleurs à ce titre, pour sa dernière production, plusieurs invités dont Alpha Blondy, Angelique Kidjo sont annoncés. Salif Keita laissera à la postérité depuis ”Mandjou” jusqu’à ce jour un héritage de près de 20 albums.