: Triomphe d’un acteur du coupé décalé face à l’

Soumahoro Maury Féré, on dira Molar ou Molaré, c’est selon. Avec les moteurs de recherche, mieux vaut opter pour Molaré. Molar, ça ne colle pas trop à l’identité nominative de l’artiste sur cette sphère. Outre ce débat en règle avec les nouvelles donnes communicationnelles où un langage nouveau s’impose, dans le milieu décalé coupé, cela ne fait l’ombre d’aucun doute, Molar ou Molaré, c’est tout simplement le . 16 ans de règne et toujours aussi d’attaque. Petit détour sur le parcours et le combat d’un acteur du coupé décalé qui aura triomphé de l’adversité.

Un destin de leader

La première fois où j’ai vu Molaré, c’était dans les années 96-97. L’image en flash était celle d’un garçon pressé qui était venu nous solliciter, alors que nous étions élèves, pour une paire de baskets, la toute dernière Jordan à l’époque. Tout Yopougon et ses quartiers résidentiels parlaient de ses prouesses, on parlait de Mauryféré, celui qui faisait feu de tout bois lors des  matinées dans les boites de nuit comme le Raphia, le Majestic… Ce jour-là, un samedi, il devait aller à l’une de ces matinées et nous avions eu échos qu’il serait preneur de la Jordan en question que nous commercialisions. Il arrive à bord d’un taxi compteur (dont le compteur restera en marche alors que nous marchandons) , marché conclu, il nous remet cash 80 mille fcfa, le prix de vente de la basket et file illico. Je ne le verrai plus jusqu’en 2001. Au maquis le châtelet à Marcory, le propriétaire des lieux, David voulant présenter le jeune journaliste que j’étais appela Molaré et lui dit : ”Je te présente . Pour votre mouvement, il vous sera d’une aide appréciable…”. Je l’avais tout de suite reconnu et aussitôt, je l’appelai avec le nom que nous lui connaissions ( Mauryféré). La suite, une collaboration professionnelle naît jusqu’à ce qu’il rentre en studio pour l’enregistrement de son premier single intitulé ”Boucan”.

Lire aussi : Dj Arafat-Les dessous de sa réconciliation avec Molaré

Molaré, faiseur de roi avant l’arrivée de

Nous devions être en 2003. Un an auparavant, le coupé décalé avait été mis sur orbite avec ce groupe de jeunes noceurs baptisé ”la ”. Pour la plupart, ils résidaient à Paris. Avec leur chef de file, Doukouré Stéphane de Amidou, Molaré faisait office de l’une des figures de proue, mais aussi et surtout celui qui avait éclairé la voie. Quelques années plus tôt, alors installé sur les bords de la lagune Ebrié avant l’arrivée de Douk Saga, Molaré était dans tous les points chauds, s’adonnant à son jeu favori, le travaillement. Faiseur de roi, il aura ouvert la voie royale à Douka Saga pour qui, il n’avait trouvé aucune difficulté à conforter encore moins, lui truster ou lui disputer son titre et rôle de président. Avec ”Boucan”, son premier single coupé décalé sorti après celui de Douk Saga ( Coupé décalé en fête),  Molaré était désormais sur scène en tant qu’artiste, lui qui aura longtemps résisté à embrasser une carrière artistique. Au même titre que Douk Saga, Molaré bénéficie d’une grosse notoriété. Rien n’à voir avec le charisme de Douk Saga et la cristallisation que pouvait susciter sa présence dans un espace.

Molaré et les guerres d’égo au sein de la Jet Set

A partir de 2004, les crises d’égo naissent avec la sortie du titre ”Mastiboulance” de Boro et Lino Versace pour qui, il aura été là à nouveau puisque toujours présent sur le terrain à Abidjan propulsant davantage le coupé décalé. Celui qui lui portera un véritable coup sera Jean Jacques Kouamé avec le titre ”scénario” sorti fin 2005 début 2006. A partir de ce moment, le coupé décalé n’a plus un seul leader charismatique, mais plusieurs, chacun prêchant pour sa chapelle et voulant se faire voir. Dans une guerre de leadership et de positionnement, des alliances voient le jour. Cet épisode est très mal vécu. C’est dans une telle atmosphère délétère où Molaré est de plus en plus éloigné de Douk Saga, qui lui, se sera entre temps rapproché de Jean Jacques Kouamé, que Stéphane de Amidou tombe malade. Dans toute amitié, lorsque le dialogue semble rompu, chacun reste campé sur son égo. Puis l’irréparable arriva. Douk Saga décède le 12 octobre 2006.

Lire aussi : Scoop : Molaré porte plainte contre Dj Arafat

Molaré fait face à l’une des épreuves les plus difficiles de sa vie

En conflit ouvert avec ses amis de la Jet Set, il doit faire face à un front monté par Jean Jacques Kouamé. Les accusations fusent et l’on le fait passer pour celui qui aura essayé de manière mystique d’assassiner son ami. On le voue aux gémonies, pestant qu’il aura abandonné Douk Saga dans sa mort. Molaré boit le calice jusqu’à la lie. Le roseau s’incline, mais ne rompt pas. Malgré les quolibets et autres injures publiques, il est au premier rang de ceux qui iront accompagner Douk Saga à sa dernière demeure. Molaré ne lâche pas du lest. Se tient à l’écart d’une guerre de succession ouverte laissant ce débat à Jean Jacques Kouamé, qui, inéluctablement profitant de la situation s’est vu et a voulu se tailler une posture présidentielle et présidentiable.

L’après Douk Saga

Elle sera très difficile. Molaré perd de sa superbe. Il est de plus en plus en France où vit son épouse et ses enfants. On ouïe dire qu’une envie de se retirer de ce milieu et de ce mouvement lui taraude l’esprit. Mais que nenni. Il recule pour certainement mieux sauter. Avec Nadeige Tubiana, une amie qu’il aura connu en France, qui se trouve catapultée responsable au niveau de la chaîne de télévision naissante, Trace Africa, il commence à se lancer dans du lobbying artistique. Là encore, il est accusé de tous les noms, mais Molaré n’a que cure. Les qu’en dira-t-on, ce n’est pas son fort. Face à la tumulte, du fait de peu d’avenant à communiquer, il restera motus et bouche cousue. Son terrain de prédilection, les nights, les scènes de musique. Il a toujours été un bon vivant, pas une personne à se positionner en terme d’image, prise de parole et autres. Pour lui, même si cela participe de l’image de marque d’une personnalité, ce n’est pas en tout cas son truc.

Lire aussi : Réconciliation avec Dj Arafat : La mise au point de Molaré

Le retour de grâce

Avec ses échecs et ses réussites, et en dépit de nombreuses adversités, Molaré mène sa barque. Même s’il ne dirige pas le coupé décalé comme un président, tous lui reconnaissent son statut de l’un des créateurs de ce mouvement. Lorsqu’il prend donc une initiative en vue de la promotion du coupé décalé, ses cadets sont en ordre de bataille. Il initie ainsi les awards du coupé décalé. C’est la clé de voûté, celle-ci le portera. Après des éditions poussives, il arrive tant bien que mal à tenir le navire pour se révéler aujourd’hui comme un manager hors pair, un véritable boss après avoir bravé tant d’épreuves personnelles, existentielles et professionnelles.

Trace Fm, Primud et M Group

Avec la montée en puissance de Trace Africa, Molaré est en première ligne pour la déclinaison radiophonique. Quelques années en arrière, avant la mise sur pied de ce projet, il m’en parlait déjà aux détours d’une rencontre dans les nuits parisiennes : ”Je suis sur mon projet radio avec ma camarade Nadeige Tubiana. On monte bientôt Trace Fm où je suis actionnaire…”. La suite, des années après, c’est l’une des stations radio les plus écoutées à Abidjan. Avec de grands médias comme Trace TV et Trace FM, Molaré peut monter d’un cran. Les awards du coupé décalé deviennent le PRIMUD . Par la même occasion, l’homme d’affaires avisé qu’il est monte sa structure événementielle qu’il baptise M Group. Il se rend en Chine et dans bien de pays propices aux affaires pour s’acheter du matériel de sécurisation et de sonorisation. Molaré gagne en étoffe. La stature de boss se crée d’elle même. Pour un homme habitué à l’adversité qui fit face à son  propre cartel, la Jet set, et dont il aura mis tous les membres sous l’éteignoir, Dj Arafat du haut de son titre d’artiste influent veut se mesurer à lui en ouvrant un front anti-molaré. La stratégie adoptée est toute simple : ”Laissons-les faire le buzz, travaillons…”. Le résultat est là. Avec les ralliements ces derniers jours de Debordo et Dj Arafat, Molaré a fini par confirmer son statut, celui de boss du coupé décalé avec 16 ans de règne sur un mouvement dont il fait partie des créateurs.