Quatre-vingt-dix-neuf amazones de la paix et de la sécurité ont été présentées le samedi 20 décembre 2020 aux autorités de .

Ces femmes leaders issues des cinq départements du Tonkpi ( Man, Biankouma, , Danané et ), ont été sélectionnées dans le cadre du projet « Paix et sécurité avec les femmes », financé par le gouvernement américain.

Ledit projet est mis en œuvre avec le concours du corps préfectoral et l’appui technique de l’Ong International frendship service (IFS) », a précisé le président d’IFS, Bih Alexis.

Selon M. Bih, ce programme lancé samedi, a trois phases, à savoir la formation qui a déjà eu lieu, la restitution de cette formation ainsi que la sensibilisation sur le terrain.

« Nous avons déjà fait la formation à Zouan-Hounien à Danané, à Man et à Biankouma avec les amazones de Sipilou. C’est un projet qui va durer un an. Nous avons commencé depuis le mois d’octobre 2020 et la fin est prévue pour octobre 2021. Le renforcement des capacités a porté sur la résolution 1325 qui incite le monde et tous les gouvernements à reconnaître que pendant les crises ce sont les femmes qui subissent plus de violences et à les intégrer dans tout ce qui ce qui est résolution et prévention des conflits », a souligné une autre représentante de l’Ong IFS, Mme Bih Valérie.

LIRE AUSSI: YOPOUGON : UN LIVREUR DE PAIN INTERPELLÉ PAR LA POLICE, LES…

Le secrétaire général 2 de la préfecture de Man, Bah Yao André, a salué la mise en place de cet outil qui va aider à régler les conflits dans la région. « Rendez-vous utiles pour la cause de la paix », a-t-il souhaité, s’adressant aux amazones.

Ces dernières ont promis œuvrer à la paix et à la sécurité. Elles ont identifié certains maux qui minent la paix sociale à savoir les ventes de terre, la haine pour le prochain, les conflits intercommunautaires et le chômage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici