Connue pour sa voix mélodieuse et les thèmes langoureux qu’elle aborde, Angèle est de retour avec un single intitulé « ». Cette native de Grand-Lahou promet un come-back électrique aux mélomanes. En exclusivité, elle s’est ouverte à Abidjanpeople, le temps de passer des forts.

Lire aussi : AMBASSADE DE FRANCE EN CÔTE D’IVOIRE-VITALE AU CŒUR D’UN GROS SCANDALE : TOUT SUR…

Pourquoi sortez-vous un single alors que vos fans attendaient un album ?

Je voudrais préciser d’ores et déjà que mon single « Casse-toi » fera partie de mon prochain album. De toutes les manières, quand mon album sortira, les mélomanes auront les autres titres. Je leur offre ce titre en avant-goût.

Que voulez-vous faire passer comme messages à travers le titre « Casse-toi » ?

La chanson évoque des sujets d’amour, des querelles, des mésententes. J’ai écouté et j’ai regardé ce qu’il se passe autour de moi avant de composer ce morceau. « Casse-toi » ne ramène pas forcément à l’amour. Ce sont des histoires d’amour qui finissent souvent mal. Cela ne veut pas dire que le couple ne s’aime plus. Souvent, une partie en a marre. Donc, il faut laisser le temps à l’autre de papillonner. Mais s’il ne revient plus, c’est qu’il n’aime plus. Le staff a écouté ce morceau. D’autres personnes avisées ont aussi écouté le morceau. La chanson est vraiment dansante. Donc vous me verrez danser parfois sur ce morceau.

Certains mélomanes avancent que c’est un morceau autobiographique. Qu’en dites-vous ?

Ma chanson concerne tout le monde. Je ne vise personne. C’est juste une chanson qui parle de la vie d’un couple.

”Casse-toi, ce sont des histoires d’amour qui finissent souvent mal”

A quand la sortie de votre prochain album ?

Si Dieu le veut, ce sera dans deux mois.

Peut-on connaître les messages que vous véhiculez ?

J’aurai des chansons d’amour avec une musique variée comme la salsa, le zouk, la fanfare, le slow et un morceau en acoustique. Je chante pour toutes les classes d’âges. Chacun se retrouvera dans cet opus.

Lire aussi : Miss Côte d’Ivoire 2018-Suy Fatem dans la peau d’un mannequin : A-t-elle assuré ?

Quelles seront donc les innovations majeures ?

Les mélomanes auront beaucoup de genres musicaux.

Avez-vous tenu compte des tendances des mélomanes ?

C’est pour cela que j’ai essayé de faire tous les genres pour satisfaire les mélomanes. J’ai vraiment voulu leur faire plaisir.

Pourquoi n’avez-vous pas ajouté du coupé-décalé ?

Je voulais bien le faire, mais je ne saurai pas danser ce genre musical. J’y songerai la prochaine fois.

Pourtant on vous trouve remuante sur scène ?

Je bouge juste un peu. Je dois suivre des cours de danse pour montrer à mes enfants du coupé décalé que j’arrive (Rires).

Que pensez-vous justement de ces « enfants » du coupé-décalé ?

Je suis très heureuse de voir les Dj se défendre pour marquer leur empreinte dans ce métier passionnant et difficile. Je leur demande de persévérer. La musique est un métier noble. Il faut bien le faire pour vivre de son art.

Lire aussi : Éléphants de Côte d’Ivoire-La première image et les premiers mots d’Eric Bailly après sa…

Envisagez-vous un featuring avec un chanteur du coupé-décalé ?

Je suis ouverte pour faire des featurings avec la nouvelle génération.

Peut-on avoir des noms d’artistes du coupé-décalé avec qui vous voudriez bien faire un featuring ?

Je peux citer Bebi Philip, Serge Beynaud, Patché et bien d’autres.

Comment avez-vous trouvé votre duel sur scène avec l’artiste « Américain » ?

Vraiment super. C’était lors du festival du tourisme à Dimbokro. Je pense que ce duel artistique nous a amusés. J’étais tellement heureuse de revoir « Américain ». J’ai remporté la victoire (Rires).

Aklane a-t-elle des ressources physiques pour être vraiment remuante sur scène ?

Vous aurez des surprises. Je promets une nouvelle Aklane à mes fans. Je préfère ne pas trop en parler, vous le découvrirez.

Lire aussi : Chioma, la chef, la femme de Davido célébrée par les siens

A quand remonte votre dernier album ?

C’était en 2011. Malheureusement, je n’ai pas pu faire la promotion à cause de ce qu’il s’est passé dans notre pays. Je ne voudrais pas que ce triste souvenir se répète. C’était très douloureux.

Avez-vous des conseils à donner aux Ivoiriens pour maintenir la paix ?

Le seul conseil que je peux donner à mes sœurs et à mes frères ivoiriens, c’est de ne plus faire la guerre. Parlons-nous, pardonnons-nous pour avancer et atteindre le sommet. La guerre entraîne la mort et la désolation.

Pratiquez-vous le sport ?

”Un featuring avec Bebi philip, SERGE BEYNAUD, Patché….”

Je le fais trois fois en semaine. C’est très important de faire du sport pour avoir du souffle pour chanter. Et même pour danser aussi. Le sport apporte l’équilibre et beaucoup d’assurance dans la vie.

Qu’est-ce qui vous a le plus déçue dans votre carrière professionnelle ?

C’est le manque de respect pour les artistes que les promoteurs utilisent abusivement. J’ai l’impression qu’ils pensent que notre métier est un jeu.

Avez-vous subi des préjudices ?

J’ai beaucoup perdu en tout cas. Heureusement qu’il y’a certaines personnes qui connaissent la valeur des artistes.

Lahou Kpanda, village de Grand-Lahou est en voie de disparition du fait de l’érosion. Avez-vous un message à lancer à ce sujet ?

Je suis très triste de voir l’érosion d’une partie de mon village. Nous allons tout faire pour arrêter cela. Nous avons de grands cadres, des jeunes valides et aussi le gouvernement pour trouver une solution à cela. Je profite de l’occasion que vous me donnez pour demander aux bonnes volontés de nous aider.

Interview réalisée par Aimé Dinguy’s

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici