Le 29 Décembre, sera en concert à l’Ivoire Golf Club. Pour un événement annoncé comme celui de la réconciliation entre lui et Debordo, il se retrouvera finalement seul. Et dire que pour ce concert, aurait pu poser son veto. Les raisons.

Molaré et Dj Arafat sont liés par un contrat

Selon les avenants d’un contrat qui les lie et qui avait donné lieu au concert de Dj Arafat le 1er janvier 2018, spectacle organisé par M Group, la structure événementielle de Molaré, il avait été convenu de deux événements au total ( un concert le 1er janvier 2018 et un autre le 1er janvier 2019).

Lire aussi : QUE DEVIENDRAIT DJ ARAFAT SANS LES CLASHS ?

Entre-temps, les rapports entre les deux amis d’hier se seront détériorés. Suite au PRIMUD 2018 qui a eu lieu au mois de septembre 2018, Dj Arafat et Molaré ne s’adressent plus la parole. Ce qui ne rend pas caduque pour autant les engagements contractuels qu’ils ont formulé un an auparavant. Arafat devait ainsi donc à M Group un autre concert. Mais dans dans la foulée, il est allé signer avec une autre structure. Lorsqu’il a eu vent de cette information, Molaré approche les organisateurs en question afin de leur faire part de ce qu’il est lié à Arafat par contrat. Comment régler un tel imbroglio ?

Orange Côte d’Ivoire intervient

D’ordinaire positionné sur les artistes zouglou où ses prises de parole sont fréquentes en terme de sponsoring, pour une fois, on verra Orange Côte d’Ivoire greffer à deux concerts coupé décalé dans un même intervalle de temps, soit le 29 décembre avec Dj Arafat et le 1er janvier 2019 avec Ariel Sheney et Safarel. La raison est toute simple. Il s’agit juste d’un arrangement trouvé avec Molaré qui était prêt à poser son veto quant à la tenue du concert de Dj Arafat. En homme d’affaires avisé, que de se lancer dans des procédures judiciaires onéreuses longues et souvent sans résultat, Molaré a demandé à Orange qui s’est positionné sur le concert de Dj Arafat de sponsoriser aussi son événement du 1er janvier.

Lire aussi : CONCERT DJ ARAFAT-DEBORDO : LES DESSOUS DU RETRAIT DE DEBORDO

Dans le cas échéant, il renonce à tout boycott du concert de Dj Arafat et surtout à ne pas le poursuivre en justice. Du coup, M Group de Molaré avec un sponsor sur son désormais traditionnel événementiel de début d’année soit le 1er janvier a prévu un autre concert et ce, le même 1er janvier avec Affou Keïta, un autre public cible, cette fois-ci au palais de la culture. Voilà qui est bien et qui finit bien. En businessman, Molaré continue sur sa lancée, l’essentiel n’est-il pas de faire du profit que du verbiage et autres clashs stériles ?