Le Front Populaire Ivoirien ( ), le parti de participera ou ne participera-t-il pas aux élections présidentielles de 2020 ? L’affirmation est de mise. Après le boycott en 2015, la course de 2020 ne se fera pas sans le parti qui a dirigé la Côte d’Ivoire de 2000 à 2010. Mais avec quel candidat ? Voici la véritable équation surtout lorsqu’on sait que plusieurs tendances ont vu le jour au sein de cette formation politique. Il y’a l’aile incarnée par le groupe de Bruxelles, le clan Affi Nguessan et les garants du trône avec une , qui, de plus en plus affiche ses ambitions. Simone Gbagbo sera-t-elle ? A plus d’un an des élections présidentielles ivoiriennes, impossible de se prononcer, même si beaucoup voient en elle la candidate à même de tenir tête aux candidats du , du PDCI et surtout face à un Guillaume Soro plus déterminé que jamais.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Laurent Gbagbo est-il prêt pour un énième combat ?

Par ailleurs lorsqu’on demande à de se prononcer sur une éventuelle candidature de celle dont il est proche, il préfère brandir la fibre maternelle : “Simone Gbagbo ne m’a jamais dit qu’elle est candidate à quoi que ce soit. Elle a toujours été ma mère. Elle a vécu une situation difficile, j’ai toujours eu beaucoup de respect pour elle”. Au delà du soutien que pourrait être Charles Blé Goudé en cas de candidature de Simone Gbagbo, l’ex première dame à sa sortie de prison a essayé de se rapprocher d’Affi Nguessan, tentative boycottée par l”épisode qualifié d”humiliant par Affi Nguessan suite au rendez vous qui lui aura été proposé par le camp de Bruxelles avec Laurent Gbagbo. Les préalables, dit-on, refusés par Affi Nguessan auront fait avorter cette rencontre. A son retour en Côte d’Ivoire, le point de presse organisé par Affi aura douché toutes les bonnes volontés de rapprochement mises en place par Simone Gbagbo.

Lire aussi : CÔTE D’IVOIRE-QUI A INTÉRÊT À SABOTER LES RELATIONS ENTRE LAURENT GBAGBO ET CHARLES BLÉ…

Le point de presse d’Affi Nguessan a douché la volonté de Simone Gbagbo

Politicienne, stratège, Simone Gbagbo sait qu’une bataille politique se gagne lorsqu’on va en rang serré. Consciente de l’électorat que peut représenter Affi Nguessan et de son poids ( Il a été premier ministre, président en exercice du FPI jusqu’à la crise post-électorale), Simone Gbagbo avait voulu en se rapprochant de lui, resserrer les rangs au sein du Front Populaire Ivoirien. Mais il est de notoriété que l’union au sein du parti de Laurent Gbagbo ne fait pas les affaires d’une partie qui rame à contre courant. Voyant venir la tentative de rapprochement, il fallait ainsi faire un appel de pied (sic) à Affi Nguessan afin de mettre Simone Gbagbo en délicatesse. La preuve, avec les propos violents que ce dernier aura tenu contre Laurent Gbagbo, Simone n’a plus eu la force d’aller au bout de ses idées. Mais en politique, vu que l’improbable est la chose la mieux partagée, au moment où Simone Gbagbo prendra la décision d’une éventuelle candidature, son premier allié sera sans doute Affi Nguessan.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici