Ce mercredi 27 mars 2019, a signé un contrat de confiance avec les ivoiriens. Pour les sémioticiens, on va parler de contrat fiduciaire, tels les mots choisis par le leader du résonnaient avec force. L’axiologie de son nous a laissé percevoir un homme d’Etat qui a construit son exposé autour de thématiques tels la reconnaissance, remerciements à tous ceux qui l’ont soutenu, un appel au pardon, à la , à la nationale et surtout cette projection avec une nation forte dans laquelle il compte prendre part en tant qu’un acteur majeur. Au delà de l’analyse du , comment ce à la nation a-t-il été orchestré, mûri, réfléchi pour être soumis à l’appréciation de millions d’ivoiriens qui attendaient sa toute première sortie médiatique deux mois après sa libération de la prison de Scheveningen. Pour ce faire, nous nous sommes entretenus avec , son chef de cabinet qui fait office de chargée de communication.

Lire aussi : CÔTE D’IVOIRE-MESSAGE AUX IVOIRIENS, CHARLES BLÉ GOUDÉ DANS LA POSTURE D’UN HOMME D’ETAT :…

Charles Blé Goudé, chantre de la réconciliation

Ce fait n’est pas nouveau. Que ce soit pour la flamme de la paix à Bouaké, les tournées de réconciliation nationale en Côte d’Ivoire, Charles Blé Goudé n’a jamais été du mauvais côté de l’histoire, selon ses propres termes. Il s’est toujours fait chantre de la réconciliation et du pardon. Malgré les épreuves douloureuses vécues depuis 2011 d’Abidjan à Accra, Accra à Abidjan, l’homme est resté fidèle à sa démarche. Et comme le dit Michel Foucault : ”Le pouvoir est une invitation à faire plus qu’un empêchement à faire autrement dit l’orientation des conduites”, le leader, le dirigeant politique qu’il est a pris son bâton pour donner l’orientation à suivre. ”Depuis la prison, lorsque nous avons su qu’une libération se profilait, de concert avec le président, nous avions commencé à travailler sur sa première adresse à la nation. Et là dessus, je peux vous rassurer, 99% du discours qu’il a prononcé vient de lui-même”, précise Nakouty. C’est dire que depuis la prison, ces mots bouillonnaient en lui, il avait cette envie d’exhorter ses frères à pardonner, à aller à la réconciliation, à construire cette Côte d’Ivoire qui est notre bien le plus précieux, dixit, Charles Blé Goudé.

Lire aussi : CPI- Révélations de Mediapart, quelles conséquences sur le procès de Laurent Gbagbo et Charles…

Le discours de Charles Blé Goudé a été enregistré cinq jours avant sa diffusion

”Pour enregistrer le discours du président, nous avons loué une salle. Toute la logistique, le pupitre, le micro, les caméras, tout a été mis en place. Et il s’est adressé à une quinzaine de personnes qui faisait office de public. L’enregistrement de son discours a eu lieu le samedi…Il y avait entre autres son directeur de cabinet, Diaby Issouf, l’adjoint au directeur de cabinet, Eugène Tagro, le représentant Cojep Hollande, Aimé Kohou…Pour l’occasion, il s’est adressé à travers CBG média qui est le canal médiatique par lequel il va s’exprimer le plus souvent”. Quant aux restrictions auxquelles Charles Blé Goudé serait soumis, Nakouty Luyet a tenu à lever toute équivoque : ”La CPI ne lui fait pas injonction de ne pas s’exprimer sur l’actualité politique en Côte d’Ivoire. Il ne doit pas se prononcer sur le procès en cours à la CPI, et qui, jusque-là n’est pas encore clos…la preuve, à travers ses pages Facebook, et son twitter, il s’exprimera régulièrement sur la politique ivoirienne”. Après la toute première sortie de Charles Blé Goudé largement commentée et relayée dans les médias et sur les réseaux sociaux, le COJEP, son parti politique s’apprête pour un congrès extraordinaire qui a lieu au mois d’août à Abidjan, et qui fera des propositions concrètes pour la gestion de la Côte d’Ivoire.