Depuis son acquittement au mois de Février, en l’espace de quatre mois, a fait plusieurs sorties médiatiques. Pour la toute première, il s’est servi des médias sociaux à travers un direct Facebook préenregistré et diffusé le 27 mars 2019. Deux mois après, il a donné une interview exclusive à . Très à l’aise dans la posture d’un homme d’Etat débarrassé du manteau de jeune patriote, on a vu un racé qui aura beaucoup appris de son séjour en prison à la Haye. Cette semaine encore, l’ex de parle et fera l’actualité avec cette couverture de .

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Message aux ivoiriens, Charles Blé Goudé dans la posture d’un homme d’Etat :…

Charles Blé Goudé : ”Gbagbo, Soro, la prison et moi”

La liberté conditionnée de Charles Blé Goudé ne semble pas être une privation de parole. Du moins, il ne doit pas se prononcer sur le processus judiciaire qui n’est pas encore clos et reste pendant à un éventuel appel de la procureure Fatou Bensouda. Blé Goudé a décidé de parler. Il parle, il parle…même si les termes de références restent Laurent Gbagbo, la politique ivoirienne, Soro Guillaume, la prison. Sur ces sujets, il s’exprime en toute lucidité et en toute humanité. Lors de son interview à France 24, on a vu un homme qui n’est pas animé par un esprit de vengeance, mais profondément inquiet pour son pays, la Côte d’Ivoire. Haro sur les intérêts personnels, le pays avant tout, dit-il avec la franchise que l’on lui connaît. Son ambition de diriger un jour, la Côte d’Ivoire, il n’en fait aucun mystère. Mais avec un allié sûr, le temps.