a annoncé de grandes innovations, notamment l’ouverture de classes préparatoires dans les universités publiques complètes.

« Les classes préparatoires accueilleront les bacheliers les plus jeunes et les plus brillants, qui seront encadrés par les meilleurs enseignants. Ces bacheliers brillants sont destinés à être les locomotives de la Côte d’Ivoire de demain », a indiqué le ministre.

Les universités concernées par cette innovation sont Félix Houphouët-Boigny de , de et Péléforo Gon Coulibaly de .

Adama Diawara a également annoncé l’adoption d’une chaîne vertueuse qui consistera essentiellement au listage des filières porteuses d’emploi et la création des instituts universitaires de formation professionnelle et technique qui délivreront des licences professionnelles donnant directement accès au marché de l’emploi formel et informel et de l’auto-emploi.

LIRE AUSSI : Kandia Camara présente son “commando” à la jeunesse d’Abobo

Selon lui, la mise en œuvre de ces chantiers permettra de booster le rendement externe du système et résoudre l’épineux problème d’inadéquation formation-emploi.

LIRE AUSSI : Législatives 2021 à Gagnoa : un candidat se retire au profit de Guikahué

Le ministre a placé l’année académique 2020-2021 sous le double sceau d’un enseignement supérieur performant, compétitif et tourné vers l’employabilité et d’une recherche scientifique d’excellence au service du développement de la Côte d’Ivoire. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici