Présentation officielle de l’association “” de le samedi 29 mars 2020, à la place Abissa par Maurice Bandaman, parrain de cérémonie.

Une association dénommée “Mi  Yebie” qui  signifie en langue N’zima “je m’implique’ regroupant les femmes de Grand-Bassam nées de 1950 à 1970, qui oeuvre entre autres pour la promotion de la culture et de la langue N’Zima, a été officiellement présentée samedi, à la place Abissa, du quartier France de Bassam, par le ministre de la culture et de la francophonie Maurice Bandaman, parrain de cérémonie.

LIRE AUSSI : “Drôles de femmes”, deuxième édition à Abidjan

Cette cérémonie officielle de présentation de “Mi  Yebie”, s’est déroulée en présence du Vice-Président de la République, Daniel Kablan Duncan. En plus de la promotion de la culture et de la langue N’Zima, cette association, créée le 23 juillet 2016, a pour vocation de contribuer au développement durable du village de Bassam, de favoriser l’institutionnalisation de l’entraide et d’encourager la formation à la culture et la langue N’zima.

“C’est une fierté pour moi d’avoir été associé à cette cérémonie qui marque la cohésion sociale, la paix et  le rayonnement de Grand Bassam, à travers  des activités  socio culturelles et économiques envisagées”, a indiqué le ministre Maurice Bandaman.

LIRE AUSSI : Dominique Ouattara va inaugurer le musée Adama Toungara d’Abobo

Selon la présidente de “Mi Yebie”, Adou née Coffie Joséphine, à travers cette association, les femmes prennent l’engagement d’être aux côtés de leurs frères et sœurs de Grand-Bassam.

L’association s’est déjà investie dans la distribution des kits scolaires à cinq établissements de Grand-Bassam, un arbre de Noël à l’hôpital, et la remise de matériels au palais Royal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici