Libre depuis ce vendredi 1er Février 2019 après huit ans de détention à la Cour Pénale Internationale, ne pourra pas rentrer en Côte d’Ivoire. Acquitté le 15 Janvier 2019, il avait émis le vœu de regagner son village natal, Mama, situé à l’Ouest de la Côte d’Ivoire dans la région de Gagnoa. Pour le journaliste français d’origine camerounaise, , jadis proche de l’ex président ivoirien, il ne fait l’ombre d’aucun doute que c’est qui empêche de rentrer en Côte d’Ivoire. Son explication très cartésienne est toute simple.

Lire aussi : Liberté conditionnelle pour Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé : La CPI vient de…

Théophile Kouamouo sur : ”La Côte d’Ivoire étant signataire du statut de Rome devrait accueillir Laurent Gbagbo”

Le statut de Rome portant création de la Cour Pénale Internationale est une juridiction dont la Côte d’Ivoire est membre. Sur ce principe et vu qu’il est intimé à Laurent Gbagbo de résider dans un pays membre de la CPI en attente d’un éventuel procès en appel, il aurait été tout à fait légitime que Laurent Gbagbo regagne la Côte d’Ivoire. Ce qui, en toute évidence doit se faire avec l’accord des autorités du pays.

Dès le départ, le storytelling a construit un coupable

Et donc pour Théophile Kouamouo, la déduction est toute simple : ”En imposant à des gens des conditions malgré leur acquittement, la CPI donne la clé à Alassane Ouattara d’empêcher Laurent Gbagbo de rentrer en Côte d’Ivoire. Vu que la Côte d’Ivoire est signataire du statut de Rome et donc membre de la CPI, elle aurait pu accueillir Laurent Gbagbo en attente d’un procès en appel. Le jugement de Gbagbo Laurent est avant tout politique. L’acquittement dont il a bénéficié est une humiliation pour l’accusation qui n’est pas arrivée à démontrer son implication dans les faits qui lui sont reprochés. Ce sont les mensonges médiatiques qui ont fait de Laurent Gbagbo le coupable tout désigné. Dès le départ, le storytelling a construit un coupable”. A martelé Théophile Kouamouo sur TV5.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici