Doumbia Major, plus aucun doute pour lui et la sont les principales acteurs des tueries en particulier le jeune décapité

Je soupçonne Soro et ses amis du CNT d’avoir planifié et organisé les tueries interethniques, dont la décapitation d’un jeune homme à Daoukro. Ces actes atroces vont d’ailleurs dans le sens de leur projet funeste annoncé par le représentant du FPI en France.

j’ai demandé que l’enquête puisse éclairer et que les coupables ainsi que les commanditaires soient punis. C’est d’ailleurs en cela qu’Affi et les membres du CNT qui ont lancé la désobéissance et invité à des violences fratricides, doivent être poursuivis et punis par la justice.

LIRE AUSSI:Lolo Beauté:” les internautes aiment tout ce qui est en rapport avec le sexe”
L’enquête précisera certainement les choses, mais ça se trouve c’est Soro et ses amis du CNT qui ont envoyé leurs éléments ou mercenaires pour décapiter une personne pour s’en servir comme étincelle qu’ils voulaient utiliser pour allumer le feu des affrontements ethniques qu’ils souhaitaient et s’en servir pour salir le régime, puisque c’était ça leur objectif.

Quand on examine le passé du chef rebelle Soro qui est l’un des membres influent de leur CNT, quand on connaît la réputation de ce dernier à commettre des actes criminels atroces et qu’on voit l’acharnement quasi pornographique et malsain avec lequel ils utilisent ce fait dramatique, on a l’impression que cela a été perpétré de manière préméditée, pour être utilisé dans une propagande et un plan de marketing politique longtemps préparé à l’avance.

LIRE AUSSI:Un groupe facebook fait dont de kits scolaires à Bouaflé

Cette scène et cet événement tragique ressemble trait pour trait à ce que leurs mercenaires libériens ont commis comme acte à Dabou ou le vieux Konaté a été éventré, mais aussi à l’acte atroce commis à Zaha ou un gendarme a été calciné puis enterré.

Ce sont des gens qui sont prêts à tout pour trouver des éléments pour étoffer leur discours victimaire. Inclinons nous respectueusement pour honorer les âmes de ceux qui ont été tués à la suite et du fait de ce mot d’ordre lâche, dont les auteurs n’ont pas le courage d’assumer le contenu et les actes qui en ont découlés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici