Mamadou Traoré invite les autorités ivoiriennes à ouvrir une enquête sur la mort de , suite aux révélations de Christ Yapi.

Avec ces rumeurs d’empoisonnement des hommes politiques et de personnalités importantes du pays qui circulent ,rumeurs amplifiées par celle éventrée par Chris Yapi concernant la mort du colonel major Wattao, il y une question qui me taraude l’esprit. Devrons nous, nous les hommes politiques de ce pays ,faire dorénavant attention à nos fréquentations et à tout ce que nous mangeons en dehors de chez nous? Je crois que oui.

Et ,encore pour une fois, je donne entièrement raison à mon leader , qui, très tôt ,pendant qu’il flirtait encore avec le pouvoir, a décidé de ne pas manger avec ses collègues et homologues hommes politiques du pouvoir lors des grandes cérémonies ou des banquets qu’ils organisaient.

En effet, très tôt ,il avait prévenu ses lieutenants que nous sommes du danger que nous courrions en mangeant et en buvant n’importe quoi et n’importe comment en dehors de chez nous. Le pauvre Wattao avait été lui aussi prévenu.

LIRE AUSSI : Cris Yapi avait prévenu l’opposition

Hélas! Je rappelle également que c’est par les femmes que l’ennemie est toujours passé pour atteindre tous les grands hommes de ce monde. De Adam, en passant par Samson, Archille ,Soumahoro Kanté, Balla Keita et le colonel Wattao, si les propos de Christ Yapi sont vrais, l’ennemie est toujours passé par la femme pour nous avoir nous les hommes. Qui avait dit que la femme était le sexe faible? Montrez le moi pour que je lui donne une paire de gifles pour mensonge.

Le vrai sexe faible, c’est bien l’homme et le vrai sexe fort c’est la femme. Pour preuve, même dans les grands films d’espionnage, c’est toujours par la femme que l’on passe pour obtenir des hommes des informations top secret. Alors hommes politiques et hautes personnalités ivoiriens ,nous sommes tous avertis. Loin de moi l’idée de confirmer ou d’infirmer les révélations faites par Christ Yapi sur la mort de Wattao. Loin de moi l’idée d’incriminer qui que ce soit.

LIRE AUSSI: Nigeria : une enquête ouverte sur la fusillade à Lagos

Mais la leçon que je retiens de ces révélations, c’est que nous devrons faire attention à nos fréquentations féminines non officielles et non conventionnelles et à tout ce que nous mangeons et buvons en dehors de notre maisonnée. Surtout dans le milieu politique où nous avons affaire à des hommes et à des femmes sans foi ni lois.

Suite à cette révélation faite par Christ Yapi sur la mort de Wattao, révélation qui circulait déjà sous forme de rumeurs, je souhaite que nos autorités politiques ouvrent une enquête sérieuse sur cette affaire afin de mettre fin à la psychose qui est en train de s’emparer des ivoiriens dans le cadre des rumeurs fondées ou non sur les empoisonnements de nos hommes politiques et de nos personnalités de haut niveau.

Une fois de plus, que Dieu ait l’âme de notre regretté Wattao qui n’a jamais caché son amitié, sa fidélité et sa loyauté à Guillaume Soro. Est ce pour cela qu’il a perdu la vie dans des conditions non encore élucidées?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici