People protest at the Lekki toll gate in Lagos, Nigeria, Wednesday Oct. 21, 2020. Nigerians protesting against police brutality stayed on the streets in Lagos on Wednesday, breaking the government curfew following a night of chaotic violence in which demonstrators were fired upon, sparking global outrage. ( AP Photo/Sunday Alamba)

Une enquête est en cours pour trouver les auteurs de la fusillade survenue lors de la manifestation du 20 octobre au péage de Lekki à Lagos.

Dans un communiqué parvenu il a promis une investigation complète par la Commission d’enquête judiciaire de Lagos afin que les tireurs soient tenus responsables.

Une fusillade massive a éclaté le 20 octobre dernier lors de cette manifestation dans la capitale économique du pays. Vingt-huit personnes y ont été blessées, avait annoncé le gouverneur le lendemain.

Ce drame a suscité l’inquiétude de la communauté internationale, dont l’Union africaine et la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

LIRE AUSSI: AFFI : “OUATTARA CESSERA D’INCARNER LA RÉPUBLIQUE DE CÔTE D’IVOIRE”

Des actes de violence ont également été signalés dans d’autres villes du pays lorsque des “voyous”, selon le gouvernement, auraient pris le contrôle de manifestations pacifiques appelant à une vaste réforme de la police depuis octobre.

Soixante-neuf personnes, dont des civils, des policiers et des soldats, ont été tuées lors de ces manifestations dans le pays ces derniers jours, avait indiqué vendredi à Xinhua un porte-parole du gouvernement à l’issue d’une réunion d’urgence sous l’égide du président Muhammadu Buhari.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici