RDC : attaques rebelles à Kisima et à Oicha, 24 morts

0
115

Au moins 24 morts dans trois attaques rebelles dans la nuit du 23 au 24 février 2021, dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, en RDC.

D’après les autorités locales à Beni dans la province du Nord-Kivu, les rebelles ont d’abord attaqué le village de Kisima dans la soirée de mardi en tuant onze civils. Ils ont aussi brûlé quelques maisons.

Les mêmes assaillants ont par la suite lancé l’ près du centre d’Oicha, dans le territoire de Beni, où ils ont tué deux autres civils par balle avant de prendre la fuite dans la forêt environnante.

Selon la société civile du territoire de Beni, le bilan de ces deux attaques reste encore provisoire, car plusieurs civils restent toujours introuvables.

LIRE AUSSI : Un million de vues sur YouTube en 48h pour le clip «Juste une fois» de Fally Ipupa feat M.Pokora

Dans la province voisine de l’Ituri, située à la limite avec la ville de Beni, onze personnes ont été tuées et une dizaine de maisons incendiées dans la même nuit, dans le village Mugangu, lors d’une incursion des miliciens de la Force patriotique et intégrationniste du (FPIC), une milice locale en Ituri, selon des sources militaires.

A en croire le porte-parole de l’armée en Ituri, Jules Ngongo, les miliciens munis de fusils et d’armes blanches ont pris d’assaut cette zone située à une vingtaine de kilomètres de la ville de Bunia, avant l’intervention de l’armée dans la zone.

Des sources sécuritaires ont également indiqué que les miliciens avaient ouvert le feu sur la population locale et incendié 19 maisons. Les corps des victimes découpés à la manchette ont été découverts après le retrait des miliciens dans la matinée de mercredi, selon les mêmes sources.

LIRE AUSSI : Décès du footballeur ivoirien Willy Braciano en Italie : Drogba inconsolable, “reposes en Paix mon Capitaine”

Des responsables militaires dans la zone ont déclaré avoir lancé les opérations pour poursuivre ces membres du groupe armé Forces démocratiques alliées (ADF) et de la milice locale dans l’Ituri.

Les rebelles d’ADF qui opèrent dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu sont actifs dans cette partie de la RDC depuis des décennies. Ils ont multiplié les attaques contre la population civile depuis .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici