et ont fumé le calumet de la paix. Les deux reines des pistes africaines et mondiales, couraient sous les mêmes couleurs, défendaient le prestige du même pays, mais elles ne s’adressaient pas la . Trois ans au moins que cela dure. Depuis 2016”. C’est l’ donnée ce matin par le journaliste ivoirien Fernand Dédeh sur sa page Facebook. Témoin d’un huis clos entre et Marie José Ta Lou hier au stade Houphouët Boigny, il en ressort selon leurs entourages respectifs que les deux athlètes ne se parlaient pas depuis trois ans.

Lire aussi : Interview exclusive-Marie Josée Ta lou, numéro 1 mondial du 100 mètres féminin : ”Je…

Marie Josée Ta Lou : ”…Ils n’ont rien compris dans le domaine du sport”

Dans une interview accordée à Abidjanpeople en janvier 2019 à propos d’une éventuelle rivalité et mésentente entre Murielle Ahouré et elle, voilà ce que répondait pourtant Marie Josée Ta Lou : ”Je pus vous assurer que nous avons des relations très cordiales…ceux qui verraient une rivalité entre nous n’ont rien compris dans le domaine du sport”… ”Tout ce que les deux jeunes dames montraient en public ces dernières années n’était en réalité que mise en scène. Les observateurs avertis de l’athlétisme et les proches des athlètes le savaient par contre: elles ne s’adressaient pas la parole. Elles étaient des concurrentes sur les pistes et dans la vie, des adversaires avec chacune son parking et son égo. Il fallait juste observer la fin des courses au plan international. Les performances de l’une laissaient indifférente l’autre”. Lorsque l’on lit bien ce commentaire de Fernand Dédeh qui donne l’information de leur rivalité, chacun devrait se faire sa propre opinion de la notion du ”n’ont rien compris dans le domaine du sport” avancée par Marie Josée Ta Lou.