Il y’a quelques années de cela la bastonnade de jeunes filles ivoiriennes au avait fait grand bruit. Voilà que l’on se retrouve à nouveau face à un autre cas de lynchage qui met cette fois-ci à l’index un élève de . Les ivoiriens vivant au Maroc ne se sentent pas en sécurité. Ils vivent la peur au ventre pour des cas récurrents d’agression, de lynchage et de bastonnade. Ce mercredi 30 janvier, le jeune , élève de en classe de 3ème au collège Kahlil Ben Walid de Casablanca a été par ses amis de classe. Sa est .

Lire aussi : KINSHASHA- L’AFFAIRE MICHELLE KALETA ET GLADYS, CES VIDÉOS QUI RÉVOLTENT : LA DAME SERAIT…

L’élève de 15 ans a été victime d’agressions verbales plusieurs fois

Kpan Christian David et ses parents sont installés au Maroc depuis maintenant six ans. Pendant de nombreuses années, le jeune homme a fait l’objet de moult agressions verbales. L’administration scolaire maintes fois interpellée n’a jamais levé le petit doigt. Jusqu’à ce que ce mercredi 30 janvier 2019, les agressions verbales deviennent physiques. Christian David qui s’est vu rouer de coups par plusieurs élèves a été sauvé grâce à la prompte réaction d’un professeur et celle d’un élève. N’eut été cette intervention, l’on aurait assisté au pire. Conduit à l’hôpital universitaire international Cheikh Khalifa, David s’en sort avec des douleurs légères.

Lire aussi : AFFAIRE-UNE FEMME AFRICAINE VIVANT EN BELGIQUE MET NUE ET BASTONNE LA MAÎTRESSE DE SON…

Sa communauté religieuse sous le choc

Ce lynchage en règle a suscité une vague d’émotion au sein de la communauté religieuse des parents du petit David. L’on demande que de tels agissements prennent fin, surtout que dans la semaine une jeune journaliste ivoirienne a été agressée dans la rue sans que cela n’émeuve quiconque. Après l’agression dont a été victime leur fils, les parents de David ont porté plainte et attendent que les autorités policières donnent suite à cette affaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici