Voici les conditions d’un dialogue direct entre Ouattara et Soro

0
673

Mamadou Traoré dresse les conditions d’un direct entre le président Ouattara et son ex-premier ministre Guillaume Soro.

Suite aux de Christ Yapi sur les démarches qu’entretiendrait le gourou du afin d’avoir Guillaume Soro à ses côtés, mon téléphone n’a pas de sonner.Beaucoup de partisans de Guillaume Soro voulaient en avoir la confirmation tandis que certains d’entre eux exprimaient leur craintes car pour eux, derrière cette démarche du gourou du Restaurant, il y aurait un piège.

J’ai dit à ce qui voulaient en avoir la confirmation que je n’étais pas informé d’une telle démarche. A ceux qui ont exprimé leur crainte de voir un gros piège tendu à Guillaume Soro par le gourou du Restaurant à travers sa démarche, je leur ai tout simplement demandé de se référer à l’expérience de l’accord politique de Ouaga qui a mis Laurent Gbagbo et Guillaume Soro en obligation de collaboration. A cette époque, beaucoup de partisans ont eu peur pour la vie de Guillaume Soro.

Certains même sont allés plus loin en accusant Guillaume Soro d’avoir fait un pacte pas clair avec Laurent Gbagbo. A l’époque, face aux peurs des uns et des autres, Guillaume Soro les a rassuré par sa sérénité. Et l’histoire a fini par lui donner raison. Je tiens à dire aux uns et aux autres que le Guillaume Soro que je connais n’est pas fermé à un dialogue avec le gourou du Restaurant. Si hier, il a fait un dialogue avec Laurent Gbagbo, ce n’est pas avec le gourou du Restaurant qu’il ne le ferait pas.

LIRE AUSSI :QUI EST AKOTO KOUASSI OLIVIER, DÉPUTÉ DE DAOUKRO ?

Seulement, il n’acceptera pas de faire ce dialogue sous certaines conditions. Et les conditions qui pourraient le rebiffer pourraient être par exemple le fait de lui demander de rejoindre le Restaurant ou de lui demander de renoncer à ses ambitions pour la Côte d’Ivoire. Il n’acceptera pas non plus des promesses que lui ferait le gourou du Restaurant afin qu’il se calme.

Car en matière de promesses du gourou du Restaurant, Guillaume Soro en sait beaucoup. Si mes lecteurs se souviennent ,je leur avais dit qu’un jour ou l’autre, un dialogue direct s’imposerait au gourou du Restaurant et à Guillaume Soro. Car en ce moment, celui dont l’image est écorchée à travers cette bataille qu’ils se mènent, c’est bien le gourou du Restaurant. Guillaume Soro est devenu aujourd’hui ce martyr dont les peuples sont friands.

Et dans cette bataille que les deux se mènent, celui qui gagne chaque jour des points c’est bel et bien Guillaume Soro. Le fait de faire de lui un exilé politique n’est pas une victoire pour le gourou du Restaurant car ce dernier a échoué à le faire arrêter et jeter en prison. Ce dernier a échoué à le ruiner financièrement.

LIRE AUSSI : DOUGOUTIGUI COMPLÈTEMENT FAUCHÉ APPEL À L’AIDE

Ce dernier a échoué à lui casser le moral. Ce dernier a perdu face à lui tous ses procès à l’international. Aujourd’hui, l’adversaire le plus coriace du gourou du Restaurant c’est bel et bien Guillaume Soro. C’est lui qu’il n’a pas encore réussi à soumettre. Et Guillaume Soro n’est pas homme à se laisser soumettre. Oui au dialogue entre Guillaume Soro et le gourou du Restaurant si ce que Christ Yapi à révélé est vrai. Mais non à un dialogue sous la condition pour Guillaume Soro de se soumettre à lui.

Je le dis et le répète. Guillaume Soro n’est pas le fils du gourou du Restaurant. Il est son adversaire politique. Je dirai même, vu le traitement qu’il subi en ce moment par le gourou du Restaurant, qu’il est son ennemis, l’homme à abattre.

Mais contrairement à lui, Guillaume Soro n’est animé d’aucune haine vis à vis de lui. Guillaume Soro sera même le premier à s’interposer entre ceux qui tenteront d’attenter un jour à sa vie. Voici pourquoi il a mal quand on l’accuse de vouloir faire un coup d’État au gourou du Restaurant. S’il avait eu cette intention, il l’aurait fait depuis longtemps car ce ne sont pas les occasions qui lui ont manqué. Si le gourou du Restaurant a décidé de ne plus prêter attention aux accusations sordides portées contre Guillaume Soro par certains de ses lieutenants, tant mieux.

LIRE AUSSI : AFFAIRE 10 MILLIONS DE SAFAREL : VOICI LES PREUVES

Qu’il sache que ses vrais ennemis se trouvent dans ses rangs. Ne dit-on pas que l’ennemis est toujours celui qui est à côté de nous? Celui qui mange tous les jours à notre table ?Celui qui affirme tous les jours qu’il serait prêt à mourir pour nous ?Que le gourou du Restaurant y réfléchisse très bien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici