”En zouglou, gbê est mieux que drap”, dit la maxime. Avec le relais générationnel qui s’opère au sein du milieu artistique zouglou, s’il y’a un artiste qui compte marquer d’une pierre blanche l’essence de cette musique, c’est bien Amaral d’Afrik. En quelques années de présence, il s’est signalé de fort belle manière avec des titres très critiques à l’égard du pouvoir en place à Abidjan. ”Ils ont menti”, sa dernière trouvaille lui a valu quelques frayeurs. Retranché sur Paris depuis une semaine, Abidjanpeople l’a interviewé. Sa position n’a pas changé. La preuve, dit-il : ”Je n’ai ”.

Lire aussi : KELWAY, L’HISTOIRE D’UNE MARQUE PORTÉE PAR MAGIC SYSTEM, TIKEN JAH, SOUM BILL : COMMENT…

Après une semaine chaude, tu es à Paris, comment te sens-tu ?

Je me sens super bien et surtout en sécurité, mais je compte retourner chez moi en Côte d’Ivoire car je suis fils de ce pays.

Pour revenir à cet épisode malheureux, as-tu vraiment eu peur pour ta vie ?

J’ai eu très peur et j’ai été vraiment effrayé après toutes ces menaces. Ce qui a par ailleurs précipité mon départ sur l’Europe. Mais en même temps, il y avait des spectacles que je devais honorer ici.

Les jours qui ont suivi la menace, lorsque tu as quitté ton domicile, où es-tu resté ?

Acquittement du président laurent gbagbo : ”Les ivoiriens devraient s’en réjouir”

Je suis resté chez un vieux père dont je préfère taire le nom.

Tu es en France, et l’on a appris que tu comptes retourner en Côte d’Ivoire en Février, n’as-tu pas peur de représailles ?

Je n’ai pas peur parce que je n’ai fait que dire la vérité dans cette chanson. Quelque soit le président qui sera à la tête de ce pays, je critiquerai et je garderai toujours ma position d’artiste engagé pour dénoncer les tares de notre société.

”Ils ont menti”…avec du recul, aurais-tu chanté de manière aussi crue ?

Bien sûr. Je pèse généralement mes mots avant d’écrire mes chansons.

Pour dire vrai, n’as-tu pas un avenant pour les idéaux du Front Populaire Ivoirien ?

Je n’épouse pas forcément leurs idéaux et je rappelle que je ne suis pas un artiste partisan mais je pense que le Front Populaire Ivoirien ( FPI) et les autres partis politiques se doivent de ramener la vraie réconciliation dans notre pays.

Aux AÎNÉS dans le zouglou : ”Chacun sait ce qu’il fait”

Quel est ton planning sur Paris ?

J’ai une tournée qui s’annonce bien avec plusieurs dates ici en France et dans bien d’autres pays de l’Europe.

Un message après l’acquittement du président Laurent Gbagbo

Je crois que les ivoiriens devraient s’en réjouir tous ensemble pour montrer un visage beaucoup plus radieux de la Côte d’Ivoire.

Un message à tes aînés zougloumen qui n’osent pas dénoncer les dérives actuelles en Côte d’Ivoire

Ce que nous faisons, nous le tenons d’eux. Après, chacun sait ce qu’il fait.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici