Depuis deux ans déjà, dans sa démarche, l’on voit , ex président de l’assemblée nationale de Côte d’Ivoire comme un potentiel candidat à l’élection présidentielle d’octobre 2020. Son émancipation de la tutelle RHDP n’a fait qu’apporter plus de lumière à cette thèse. Dans une logique qui rappelle un peu celle de Nicolas Sarkozy en France, s’est défait de la tutelle de ceux qui peuvent être considérés comme ses mentors. Il évolue en solo, trace son chemin. Il est en précampagne ouverte. Tous les signaux, sinon presque attestent de ce que selon sa propre expression, ”il ne veut plus du tabouret, mais du fauteuil présidentiel”.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-En tournée depuis deux mois au nord, la mission sécrète confiée à Guillaume…

La course à la présidentielle sera longue, voire très longue pour Guillaume Soro. Une lutte âpre engagée dans laquelle il devra faire preuve de pugnacité. Malgré toutes ses bonnes volontés, il y’a un fait qui lui sera toujours rappelé. La armée de 2002. C’est son talon d’Achille et ses détracteurs vont beaucoup l’attaquer sur ce point. Même si ce débat est su de notoriété, et ce, de bien d’ivoiriens, il vient d’être embouché de manière officielle par une dénommée ( Les de Guillaume Soro ) qui s’est fixée pour objectif de s’opposer à la de Guillaume Soro pour la présidentielle d’Octobre 2020 en Côte d’Ivoire, où il faut le signaler, il n’est pas encore un candidat déclaré.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Guillaume Soro reprend une publication qui annonce sa mort

L’association les Victimes de Guillaume Soro veut que justice soit rendue

Dans un communiqué de presse daté du 12 Juin 2019 dont nous avons reçu copie, l’association les Victimes de Guillaume Soro en acronyme VGS se dit regrouper les parents de victimes des différents assassinats et tortures sous la rébellion armée dirigée par Guillaume Soro de 2002 à 2011. Par son communiqué, cette association informe selon ses termes la communauté nationale et internationale ainsi que la presse de l’existence depuis le 27 mai 2019 de l’association les ”Victimes de Guillaume Soro”. Avec pour objectifs, recenser les victimes et familles de victimes liées aux différentes tortures et crimes perpétrés sous la rébellion armée dirigée par Guillaume Soro.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : Rumeurs d’une arrestation prochaine de Guillaume Soro

Organiser les victimes et les familles dans leur démarche pour connaitre la vérité afin que justice leur soit rendue. Organiser une tournée nationale avec des témoins pour éviter une tyrannie à la Côte d’Ivoire. Et pour couronner le tout, voici le but ultime que se fixe l’association VGS : ”L’association se donne le droit, de prendre position contre le choix éventuel de celui qu’elle considère comme étant l’un des bourreaux de la République et de l’unité nationale”. Fait à Paris le 12 Juin 2019, ce communiqué de presse est signé de Doumbia Kader comme porte parole. l’association VGS est enregistrée sous le numéro W442024000 à la préfecture de Nantes en France.