Depuis fin mars, , ex président de l’assemblée nationale de Côte d’voire aujourd’hui président du Comité Politique est en tournée dans le grand de la Côte d’Ivoire. Deux bons mois qu’il arpente villages et hameaux pour faire passer des messages et surtout réinventer une nouvelle façon de faire la politique. Guillaume Soro fait construire des écoles, des centres de santé, fait des dons. Ne dit-on pas tout mouvement venant du a de fortes chances de réussir ? Un signe, un symbole par rapport à cette randonnée ? . C’est fort probable. Au delà des symboles, une sécrète guide les différentes actions posées. Avec un mentor de la trempe d’, tout semble avoir été planifié pour un but bien précis.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : Rumeurs d’une arrestation prochaine de Guillaume Soro

Guillaume Soro en mission au Nord de la Côte d’Ivoire sur les traces du RDR

La politique ivoirienne se conjugue avec la géopolitique. A ce niveau, traditionnellement, les trois grands partis politiques ont chacun leur bastion. L’ouest est la chasse gardée du Front Populaire Ivoirien. Le centre est aux mains du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire tandis que le nord échoit au Rassemblement Des Républicains. Avec un nouveau leader qui n’en est pas un, qui est Guillaume Soro avec une idéologie bien différente, commencer ses premières tournées politiques dans une zone comme le nord, la mission sécrète est toute simple. Truster l’hégémonie ou encore défier la main mise du RDR sur cette partie du pays. Le RDR n’étant plus seul, bien entendu, ses forces vont aller s’amenuisant sur l’électorat nordiste.

Lire aussi : Côte d’Ivoire-Traité de jeune homme par Alassane Ouattara, Guillaume Soro réagit enfin

Guillaume Soro est donc au Nord pour un véritable travail de sape. Avec les actions qu’il mène, il ligue les cadres du nord contre leurs populations qu’ils étaient censés aider à se développer. Aujourd’hui, les clivages sont de plus en plus visibles. Les discordances entre les cadres du nord sont perceptibles. La mission est titanesque et elle ne peut aucunement être du simple fait de Guillaume Soro à lui tout seul. Plusieurs moyens tant financiers humains et logistiques sont dégagés. Le but est clair, affaiblir la position du RDR chez les nordistes. Même si l’enjeu, c’est 2020 et qu’il serait hâtif de se prononcer maintenant, l’on attend de voir ce que la mission de Guillaume Soro aura eu comme répercussions sur l’électorat du nord.