L’actualité en Côte d’Ivoire est dominée par la libération de l’ancien président ivoirien, . Les leaders et partis politiques sont en première ligne. Avec eux, les people, les ivoiriennes, la Côte d’Ivoire dans ses différentes couches socio politiques sont concernées par cet événement majeur et historique de la Côte d’Ivoire. Abidjanpeople ne saurait donc s’en soustraire. Ainsi donc, votre magazine relate quelques faits saillants de ce tournant de la vie de la nation ivoirienne. Plusieurs déclarations des hommes politiques ivoiriens se succèdent. La dernière en date qui sonne comme un coup de gueule émane de l’ancien président de l’assemblée nationale, . Dans un message de 6 minutes 36 secondes, il s’adresse aux politiciens : ”Arrêtez de manipuler les populations”, dit-il en substance.

Lire aussi : INTERVIEW EXCLUSIVE-SERGES KASSY, À UN JOUR DE LA DÉCISION DE LA CPI : ”NOUS…

Mamadou Koulibaly crie son ras-le-bol après les manifestations d’Abobo

Suite à la décision de la CPI d’accorder la liberté à Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, plusieurs ivoiriens ont laissé éclater leur joie dans la journée du mardi 15 janvier. Coup de théâtre, le mercredi 16 janvier, des populations se réclamant de la commune d’Abobo dans la ville d’Abidjan ont pris le contre-pied des manifestations de joies. Elles ont tenu à manifester selon elles, leur désapprobation face à la liberté de Laurent Gbagbo. Pris d’un accès de colère et voyant en cela une manipulation, le maire d’Azaguié, président du parti ivoirien, Lider ( Liberté et Démocratie pour la République) a exprimé un coup de gueule.

Mamadou Koulbaly : ”Mais enfin, qu’est ce qui ne va pas dans ce pays ? ”

”Nous sommes jeudi. Avant hier en allant à Azaguié vers 5 heures du matin, j’ai trouvé des jeunes gens qui avaient barré la route avec plein de pneus brûlés. Je me suis posé la question de savoir, mais qu’est ce qui ne va pas ?. Hier, de nouveau en partant à Azaguié, je rencontre à Abobo, cette fois au niveau de la mairie des pneus brûlés, quelques jeunes gens en train de manifester. Je m’informe, et on me dit qu’ils ne sont pas contents de la libération du président par la Cour Pénale Internationale. Je me suis dit mais enfin, qu’est ce qui ne va pas dans ce pays ? Il y’a eu une crise post-électorale.

”De nombreux témoins se sont PRÉSENTÉS et n’ont pas pu apporter la preuve que ce Monsieur avait organisé le crime de ses concitoyens”

Le gouvernement de Ouattara a fait faire une enquête et a établi qu’il y’a eu 3000 morts. Et que tous les camps sont responsables de la mort de ces populations là. On ne s’occupe pas des victimes. On attrape le président Gbagbo, on le met en prison, lui et ses amis. Et ce, pendant huit ans. Ceux qui ont accusé Gbagbo de crimes contre l’humanité, de crimes de sang ont eu huit ans pour apporter à la justice internationale les preuves de sa culpabilité. Pendant huit ans, de nombreux témoins se sont présentés et n’ont pas pu apporter la preuve que ce monsieur avait organisé le crime de ses concitoyens.

là, faites attention”

Monsieur Ouattara ici libère les prisonniers, vous êtes contents, vous applaudissez, que ça va pour la paix. La Cour Pénale Internationale libère des prisonniers et il ya quelques personnes qui ne sont pas contentes. En plus, elles étaient seules, d’autant plus que des gens s’activaient pour aller travailler parce que les temps sont durs. Politiciens ivoiriens là, faites attention. Vous avez mis les gens en prison ici sans prouver quoi que ce soit. Pendant ce temps, vous les populations victimes, vous avez eu quoi ? Les FRCI ont eu plus de 100 milliards de fcfa. Vous vous débrouillez pour vivre. Et des gens se lèvent pour dire que cette décision de libération ne leur plait pas. Et puis quoi encore ? Il y’a eu des victimes un peu partout dans toutes les régions de la Côte d’Ivoire. Alors, politiciens ivoiriens, arrêtez de manipuler les populations.

Lire aussi : ZOUGLOU-AMARAL D’AFRIK MENACÉ APRÈS SON TITRE ”ILS ONT MENTI”, TOUTE LA VÉRITÉ, L’ARTISTE PARLE…

”Foutez-leur la paix”

Vous avez eu huit ans pour prouver la culpabilité des gens, vous n’avez pas été capables de le faire, alors foutez-leur la paix….Populations d’Abobo, vous ne voyez pas que vous avez été manipulées. Cette crise n’est pas une crise entre les populations de Côte d’Ivoire. C’est une crise entre les leaders et les partis politiques de Côte d’Ivoire. Arrêtez de manipuler les gens. Arrêtez de fatiguer les gens. Les prisonniers sont libérés, allons tout simplement à la réconciliation. Ce sont les politiciens qui, toujours sont en train de manigancer des coups pour mettre ce pays en retard. Il y en a marre. Arrêtez un peu. Les victimes sont là, elles n’ont rien eu. Ne sortez pas pour manifester pour rien. J’ai parlé avec le cœur. Arrêtons le réveil des vieux démons manipulateurs. Les ivoiriens s’aiment bien. Ce sont les politiciens qui se détestent à cause de l’argent du cacao, du café et du pétrole. Il faut arrêter”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici