serait-il dans un quelconque viseur ? A en croire le communiqué qu’il a produit sous la bannière du Comité Politique à la suite de l’article du journal Le Patriote, il ferait face à de grands dangers. Des d’une extrême gravité seraient portées contre lui au point où son serait programmé. Extrait du communiqué que , président du Comité Politique en Côte d’Ivoire a fait diffuser hier.

Lire aussi : CÔTE D’IVOIRE-GUILLAUME SORO ACCUSÉ DE PRÉPARER UN COUP D’ETAT-IL SAISIT LA JUSTICE-LE PRÉSIDENT ALASSANE…

Guillaume Soro : ”On m’accuse d’avoir distribué des au Nord…et on appelle à mon assassinat”

Voici la suite du communiqué du Comité Politique dont nous avons publié un extrait hier : ”Il convient de noter que depuis plusieurs semaines des accusations graves et récurrentes sont portées à l’encontre de M. Soro Kigbafori Guillaume, par des médias proches de la majorité présidentielle. Ainsi a-t-il été accusé par un périodique d’avoir profité de sa tournée dans le nord pour distribuer des armes dans cette partie du pays, sans en apporter la moindre preuve. De même, M. Karamoko Mamadou, membre du Conseil national du RHDP, a publié une vidéo sur le réseau social Facebook dans laquelle il appelle publiquement à l’assassinat de M. Soro Kigbafori Guillaume, pour garantir une présidentielle apaisée en 2020.

”Août 2019, date de son assassinat programmé ? ”

Lire aussi : CAN 2019-ÉLÉPHANTS DE CÔTE D’IVOIRE-APRÈS LEUR VICTOIRE FACE À L’AFRIQUE DU SUD : L’ÉTRANGE…

Certains médias annoncent une action offensive de l’Etat contre M. Soro au cours du mois d’août 2019 afin de mettre définitivement un terme à sa carrière, voire à sa vie. Tous ces faits qui, à l’évidence, constituent des délits manifestes n’ont, pour l’heure, curieusement suscité aucune réaction du de la République encore moins celle du Président de l’Autorité nationale de la presse. M. Soro tient à faire savoir que ces menaces et ces calomnies ne le perturbent aucunement. Il reste déterminé à poursuivre son engagement pour la paix et la réconciliation entre les Ivoiriens”.