Porté disparu depuis un bon moment, avait donné de ses nouvelles à travers une interview accordée à Abidjanpeople. Le venu de wassakara annonçait alors son retour imminent sur la scène musicale. C’est chose probable les mois à venir. En exclusivité, nous avons pu écouter un bout de sa nouvelle production discographique, notamment la chanson ”Blademi” ( Venez nous aider). L’une des paroles fortes à retenir dans ce titre sera celle-ci : ”Avant les élections, ils sont dans nos maisons. Après les élections, ils cassent nos maisons…”. Il n’y a rien à dire, le pouvoir du président Alassane Ouattara est dans le viseur de Billy Billy.

Lire aussi : Interview exclusive-Marie Josée Ta lou, numéro 1 mondial du 100 mètres féminin : ”Je…

Billy Billy : ”Ce n’est plus la maladie qui tue, c’est l’homme qui tue l’homme”

Triste constat…Dans nos CHU, l’inconscience professionnelle du personnel soignant est mis à l’index par Billy Billy. Pour lui, les médecins ont démissionné. Cela se voit par les morts en cascade dans les Centres Hospitaliers Universitaires. Impuissant, il lâche tout simplement : ”Allons y voir dans nos CHU…Ce n’est plus la maladie qui tue. C’est l’homme qui tue l’homme…”, extrait de son morceau intitulé ”tchin-tchin”.

Lire aussi : INTERVIEW-ELISÉE YAO : QUE DEVIENT L’ACTRICE QUI AURA JOUÉ POUR GOHOU MICHEL, MEIWAY…DEPUIS PARIS,…

Et de s’en prendre sur ce sujet aux dirigeants africains qui laissent à leurs populations des officines de santé précaires pendant qu’ils s’offrent tout le confort : ”Des présidents dans des avions médicalisés or on meurt pour manque de moustiquaires imprégnés…”. ”Nos médecins ont vu trop de gens crever”, un aveu d’impuissance tout simplement. Billy Billy s’annonce virulent comme à ses habitudes. Au commencement était la , dit-il dans ses . L’artiste semble être resté fidèle à cette parole.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici