Corps de Hambak : « Ouattara avait tout imaginé. Mais pas perdre deux premiers ministres dans l’intervalle de neuf mois »

AbidjanPeople.net

Corps de Hambak : « Ouattara avait tout imaginé. Mais pas perdre deux premiers ministres dans l’intervalle de neuf mois »

Hamed est couché à Ivosep. Le corps sans vie de Hambak est arrivé le samedi 13 mars 2021 à Abidjan.

L’ambiance est lourde. Les pas sont lourds. Les images terrifiantes. Bouleversantes. Voir la dernière fille de l’Etoile d’Etat, dans les bras de sa mère, Yolande, le regard hagard, scruter le vide, regarder sans voir, a de quoi traumatiser le cœur le plus impassible. Voir Yolande Bakayoko, percluse de douleur mais stoïque, sans moyens de changer le cours des choses, fend la raison.

« Alassane est visiblement dévasté. Anéanti » lance Fernand Dédeh. Avant d’ajouter, « la mort de Amadou Gon Coulibaly l’avait brisé. Celle de Hamed le laisse sans voix. Sans jus ».

LIRE AUSSI : Législatives à Yamoussoukro : le PDCI dénonce 14.000 voix de fraudes

« Le chef de l’Etat a du mal à relever la tête et regarder cette caisse recouverte du drapeau national. Il avait tout imaginé. Mais pas perdre deux premiers ministres dans l’intervalle de neuf mois » poursuit-il.

Nommé en juillet 2020 à la tête du gouvernement après la mort soudaine d’Amadou Gon Coulibaly, tout en gardant son poste de ministre de la Défense, Hamed avait été évacué en France par avion spécial pour “ de santé”, avant de faire route vers Fribourg, dans le sud-ouest de l’Allemagne, pour y être hospitalisé le week-end dernier.

LIRE AUSSI : Concours police 2020 : les résultats disponibles, voici le lien

Le Premier ministre de Côte d’Ivoire, Hamed Bakayoko, est mort à l’âge de 56 ans des suites d’un cancer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *