Ce que Trump voulait adopter avant de partir aurait pu aggraver son cas

0
354

Aux , des membres de l’exécutif ont entamé des discussions sur l’adoption d’un décret sur la citoyenneté, rapporte The Hills.

Actuellement, tout bébé né aux Etats-Unis obtient automatiquement la citoyenneté, que ses parents soient citoyens américains ou non.

Cela voudra dire que les immigrants illégaux et les touristes en visite aux Etats-Unis peuvent donner et leurs deviennent des Américains. Cependant, un décret signé par Donald Trump mettrait fin à cet état de choses. « Le ministère de la Justice a été consulté sur un éventuel décret sur la citoyenneté des enfants, étant donné qu’il aurait traité des implications juridiques de toute nouvelle politique », déclare The Hills.

LIRE AUSSI:Présidentielle Burkina Faso: Les premières tendances donnent le président sortant en tête.

Pour certains experts, un décret signé par Donald Trump sur cette question serait contraire à la loi, car la citoyenneté est protégée par le 14e amendement. L’amendement est libellé comme suit « Toutes les personnes nées ou naturalisées aux États-Unis, et soumises à la juridiction de ce pays, sont des citoyens des États-Unis et de l’État dans lequel elles résident. »

Notons qu’une contestation juridique de tout décret signé par le chef d’Etat serait presque certainement déposée s’il essayait d’apporter des modifications.

LIRE AUSSI:Soro en exil, une situation planifiée depuis longtemps

L’actuel locataire de la a déjà révélé son intention de mettre fin au droit du sol. Il va jusqu’à affirmer qu’il peut l’appliquer sans amendement. « Nous sommes le seul pays au monde où, si une personne arrive et a un bébé, le bébé est citoyen des États-Unis avec tous les avantages. C’est ridicule, il faut que cela cesse », avait laissé entendre le républicain dans un entretien avec « Axios » en 2018.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici