Affi : “la mort d’Hamed Bakayoko nous oblige à retrouver le chemin de l’unité”

0
185

Affi N’Guessan a estimé le 17 mars 2021, que la disparition d’Hamed Bakayoko, “nous oblige à prendre le risque de la réconciliation”.

Il s’exprimait à l’occasion d’une cérémonie d’hommage politique du RHDP et des partis politiques au défunt Hamed Bakayoko au stade Alassane d’Ebimpé, au d’Abidjan. 

Cette cérémonie a enregistré la présence de plusieurs personnalités dont le premier ministre ivoirien par intérim Patrick Achi, Marcel Amon Tanoh, Samuel Eto’o ainsi que les quatre enfants du Hamed Bakayoko.  

LIRE AUSSI : Corps de Hambak : “Ouattara avait tout imaginé. Mais pas perdre deux premiers ministres dans l’intervalle de neuf mois”

« J’ai pour ma part une conviction. Celle que sa disparition (  ) nous oblige à rester fidèle à son esprit de dialogue. Elle nous oblige à retrouver le chemin de l’unité. Elle nous oblige à prendre le risque de la réconciliation», a indiqué M. Affi estimant que « c’est en réalité le plus bel hommage que nous pourrions lui rendre». 

LIRE AUSSI : Obsèques de Arafat : Le Molare révèle enfin son deal avec Hamed Bakayoko

Le premier ministre ivoirien Hamed Bakayoko est décédé mercredi dernier en des suites d’un cancer fulgurant à l’âge de 56 ans. Il sera inhumé vendredi prochain à Séguéla dans le nord-ouest ivoirien dont il est originaire. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici