, 5 ans, et sa sœur vivaient avec leur tante et son fils dans une maison de , en , où elles subiront les assauts d’un violeur qui n’est d’autre que leur cousin.

Restées vivre avec leur tante et son fils, Kadijah et sa sœur ainée âgée de 8 ans seront victimes de viol répété par leur indélicat cousin jusqu’à ce que la cadette décède.

Leur mère n’étant pas en mesure de subvenir à ses besoins, le père, , qui vit aux États-Unis avait essayé d’emmener Kadijah avec lui, mais il n’a pas pu parce qu’un juge l’en a empêché.

Selon les médias locaux, lorsque la tante a découvert que son fils avait violé la sœur de Kadijah, elle l’a caché aux parents des enfants et a soigné la petite elle-même. Son fils a ensuite violé Kadijah et elle l’a également caché et a essayé de la soigner. Malheureusement, Kadijah est morte et la tante a essayé de l’enterrer à la hâte.

La tante a donc informé la famille du père de Kadijah qu’elle est morte, après quoi elle a demandé la permission d’enterrer l’enfant, mais le père a insisté sur le fait qu’il voulait connaître la cause du décès.

Il a insisté pour que sa famille emmène le cadavre pour une autopsie. Le résultat de l’autopsie a montré que Kadijah avait été violée à plusieurs reprises. Le père a alors demandé que sa fille aînée soit également soumise à un test qui a montré qu’elle avait elle aussi été violée.

La tante et son fils ont tous deux été arrêtés et la population demande justice pour Kadijah avec les hashtags #JusticeForKadijahSaccoh et #JusticeForKadijah.

Lundi, des célébrités du pays sont descendues dans la rue pour demander justice pour la victime et sa sœur. Des femmes sont également descendues dans la rue, vêtues de noir, pour demander justice.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici