Suite aux troubles à Yamoussoukro, le Général Apalo Touré obtient la levée de toutes les barricades qui paralysent la capitale.

Ces barricades ont poussé dans divers quartiers de la ville, officiellement pour protéger les riverains contre d’éventuelles attaques de rivaux politiques.

Après un échange direct avec les jeunes des communautés Malinkés et Baoulés, le premier responsable des gendarmes ivoirienbe a réussi à convaincre ses interlocuteurs de redonner à la cité des Lacs, sa réputation de ville symbole de la paix.

LIRE AUSSI: Accusée de Vol, Le cas de la sœur de Dj Arafat devient inquiétant : les faits

« Je refuse de vous voir mourir pour des hommes politiques qui finiront toujours par se réconcilier tandis que vous, vous porterez à vie les stigmates des affrontements dans lesquels ils vous entrainent », a déclaré Touré Apalo.

Il a ensuite mis en garde tous les acteurs des violences.  « L’histoire finit toujours par rétablir la vérité et tôt ou tard vos amis, vos compagnons finiront par dénoncer vos actes criminels », a-t-il relevé.

Le commandant supérieur de la gendarmerie a également eu un bref échange avec les différents chefs de communautés ethniques avant de descendre sur le terrain avec certains jeunes pour assister en personne au démantèlement des barricades.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici