Un diplomate ivoirien plongé dans un scandale sexuel à Londres

0
425

Aly Touré, Président du Conseil de l’OIAC, condamné à Londre pour avoir été acteur d’un scandale sexuel avec son employé.

Selon le « Daily Télégraph », dans son édition du 6 novembre 2020, Aly Touré a été condamné à payer 100 000 livres sterling, soit l’équivalent de 75 de Fcfa, à Solange Koffi, la victime âgée de 48 ans, qui avait porté plainte après, selon elle, avoir été licenciée suite à un refus de coucher avec lui.

Solange Koffi, 48 ans, a rejeté à plusieurs reprises les avances d’Aly Touré alors qu’ils travaillaient ensemble à l’ambassade de Côte d’Ivoire à Belgravia, dans le centre de Londres, a indiqué l’audience.

LIRE AUSSI:Présidentielle Niger: Démission de plusieurs cadres du gouvernement pour leurs candidatures

Après avoir intenté une action en justice contre ses anciens employeurs à la suite de son licenciement en mars de l’année dernière, un tribunal du travail a ordonné à Mme Koffi de recevoir 101 853 £ d’indemnisation.

Le tribunal du travail du centre de Londres a appris que M. Touré avait harcelé Mme Koffi pour des relations sexuelles pendant près d’un an en 2018, mais elle l’a repoussé à plusieurs reprises.

LIRE AUSSI:L’armée Somalienne met la main sur trois hauts responsables du groupe Shebab

Rappelons que l’ Aly Touré a été élu président du Conseil international des céréales à Londres; Il avait été élu l’année dernière vice-président et devrait tenir ce poste deux années durant.

Aly Touré, représentant permanent de la Côte d’Ivoire auprès des organisations internationales de produits de base à Londres, a été élu vice-président du Conseil international des céréales (CIC). La présidence, actuellement détenue par l’Argentine, devrait revenir à la Côte d’Ivoire l’année prochaine. Ainsi, deux années durant, la Côte d’Ivoire sera aux premières loges du marché mondial des céréales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici