L’actualité musicale de l’amène à donner ces temps-ci des interviews ça et là à bien de radios et de médias ivoiriens. Lors de son passage sur Radio Nostalgie à l’émission ”Rien à cacher”, l’on a eu vent de son énorme parc auto fait de grosses cylindrées telles des Hummer et Range Rover notamment. Lorsqu’il s’est agi pour d’évoquer , lors de l’une de ses interviews, il a laissé entendre ceci : ”La rivalité entre moi et était plus provoquée par les fans… parce que Alpha était déjà là et moi j’étais le nouveau”. Mais ce que a oublié de mentionner, c’est que lui-même a attisé cette rivalité en torpillant Alpha Blondy dans les , et ce, de 2005 à 2009.

Lire aussi :Concert à Abidjan-Alpha Blondy s’adresse aux politiciens ivoiriens

Tiken Jah : ”Alpha Blondy est un artiste à la solde d’un pouvoir sanguinaire”

Voici ce que disait en substance Tiken Jah lorsque sur les médias français entre 2005 et 2009, on l’interrogeait sur Alpha Blondy. Ces propos très durs avaient fortement attristé Alpha Blondy qui se voyait priver de nombreux concerts pendant cette période. A partir de 2010, avec sa signature chez Wagram, Alpha Blondy avait pu être programmé sur certains festivals, et ce, à la faveur du Pacific Tour. Le contexte des sorties de Tiken Jah faisait suite au soutien qu’Alpha Blondy avait décidé d’apporter au pouvoir de Laurent Gbagbo qui faisait face à une rébellion armée qui avait divisé la Côte d’Ivoire en deux. Au moment où Tiken Jah, lui, était un pourfendeur de ce régime qu’il n’a cesse de vilipender dans les médias français auxquels il avait accès à cette époque lorsque les portes se voyaient fermer à Alpha Blondy. L’histoire est un témoignage. Même si aujourd’hui Alpha Blondy a fait la paix avec Tiken Jah, ces faits d’armes méritent d’être rappelés pour la postérité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici