Des jeunes qui empêchent la tenue du scrutin présidentiel ont pris ce 31 octobre 2020, un policier à Assangbadji, village d’Akoupé.

Selon des témoins, l’agent de police (en service à Akoupé dont l’identité n’a pas été révélée), en tenue civile, s’est rendue dans le village afin d’identifier les différents barrages et faciliter leur démantèlement en vue de l’acheminement du matériel électoral.

Malheureusement, il s’est fait repérer par les jeunes qui l’ont arrêté et l’on remis à la chefferie. Ceux-ci, selon certaines informations reçues, souhaitent l’échanger contre la libération de leurs camarades arrêtés lors des manifestations précédentes.

Pour l’heure, le village est calme mais demeure inaccessible et aucun matériel de vote n’y a encore été acheminé.

LIRE AUSSI : OUVERTURE DES BUREAUX DE VOTE EN CÔTE D’IVOIRE SUR FOND DE TENSION

Un collège de plus de 7 millions d’électeurs est appelé aux urnes ce samedi pour choisir le nouveau président de la République entre deux candidats à savoir Alassane Ouattara, du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) et Kouadio Konan Bertin, indépendant.

LIRE AUSSI: LA CEI DE KOUASSIKOUASSIKRO ATTAQUÉE CE 31 OCTOBRE 2020

Les candidats du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), Henri Konan Bédié et du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N’Guessan ont suspendu leur participation au processus électoral en demandant un report du scrutin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici