Au pays de la Loire, la musique a un digne représentant. Son nom, , un artiste qui fait beaucoup parler de lui. Et qui ne manque à aucune soirée communautaire où les ivoiriens se retrouvent. Son dernier single où il dépeint les dures réalités de la France ( Bengué) a bénéficié d’une belle dédicace il y’a quelques mois avec le soutien d’un doyen du zouglou comme et bien de showmakers de la cité nantaise comme Don Fe, Edoukou (le patron du restaurant le Rio Dos). Outre qui donne dans du zouglou, est une fourmilière artistique au niveau de la diaspora ivoirienne, le cas par exemple de Ndi, la go ziguéhi qui était récemment à Abidjan pour la promotion de son single.

Lire aussi : People-La dernière folie de Serge Beynaud : Il s’offre une montre à 15 millions…

Biko : ”Tout petit, j’imitais Dezy Champion”

Avec à son actif quatre titres, Biko est un véritable passionné de la musique zouglou. Depuis tout petit déjà, il imitait Dezy Champion. Cela se ressent dans ses envolées lyriques. Garçon plein de talent avec un avenir certain, aucune soirée artistique à Nantes ne se fait sans la prestation de Biko. Il y’a deux semaines, il a assuré la première partie de Petit Denis.