Le , un village chef-lieu de sous-préfecture est confronté à plusieurs difficultés dans son fonctionnement.

Il s’agit selon le président de l’Amicale des personnels du collège, , du criant déficit de logements qui oblige six enseignants sur douze à  résider à Tiébissou et à faire à moto deux fois 22 kilomètres (aller et retour) pour aller dispenser les cours. Cette situation à des conséquences sur le travail notamment les retards constatés.

A cela s’ajoute, le problème de lieux de restauration et de point de récréation pour les jeunes personnels.

Le président du conseil scolaire des délégués élèves (CSDE) dudit collège, l’élève Kouamé Kouakou Donatien a déploré le problème de logement d’accueil pour les élèves venant d’autres villages puis le manque de latrine.

LIRE AUSSI: Budget 2021 à San-Pedro : le conseil régional adopte plus de 5 milliards FCFA

Le principal de l’établissement Kadja Brasin a relevé le déficit d’enseignant qui se situe à tous les niveau à savoir le manque de professeurs de mathématique, d’anglais, d’art plastique, de physique chimie et d’éducateurs et le manque de point d’eau qui cause beaucoup de désagréments autant pour les personnels que pour des élèves.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici