Menace terroriste en Côte d’Ivoire: l’ambassade des États-Unis à Abidjan se prononce, “j’ai fait un rapport à Biden, mieux vaut prévenir que guérir”

0
421

Richard Bell, ambassadeur des en Côte d’Ivoire, s’est prononcé le 15 février 2021, la menace terroriste à Abidjan.

En Côte d’Ivoire, le pays est également sous la menace terroriste ces dernières années. Pourquoi les États-Unis ne sont-ils pas engagés aux côtés des autorités ivoiriennes dans le cadre de la lutte contre le terrorisme ?

Vous posez une très bonne question ! La Côte d’Ivoire est le moteur économique de la sous-région, un pôle de stabilité, et les États-Unis apprécient hautement l’importance du pays . S’il y a un changement dans notre coopération bilatérale, je souhaite que cela consiste à renforcer la coopération dans le domaine sécuritaire parce que, jusque-là, notre coopération sécuritaire était plutôt maritime sur tout le Golfe de Guinée. Je pense, personnellement, qu’il est temps de renforcer notre coopération dans le domaine des forces de terrestres. Vous savez, la règle numéro 1 de la contre-insurrection c’est qu’il faut avoir le soutien de la population.

Tout ce que vous (gouvernants, forces de sécurité) faites, vous devez garder à l’esprit d’avoir toujours l’appui de la population, la de la population. Or la France et la Côte d’ivoire viennent de créer une académie internationale de lutte contre le terrorisme à . J’ai eu l’occasion de visiter ce site dernièrement en compagnie de plusieurs ambassadeurs occidentaux.

LIRE AUSSI : Voix Des Anges : revivez le concert de VDA

Et j’ai fait un rapport pour recommander à l’administration Biden de participer activement à cette initiative parce que justement l’approche est celle que nous préconisons. Une approche compréhensive qui vise la prévention . Mieux vaut prévenir que guérir. L’académie internationale anti-terroriste que j’ai eue à découvrir récemment n’est pas seulement un centre de formation des unités armées, c’est aussi des cours en salle pour des magistrats.

LIRE AUSSI : League des Champions : Kylian Mbappé prévient le PSG

Elle est de portée internationale, accessible au pays anglophone, pas uniquement francophones. Je souhaite que mon pays participe très activement à appuyer cette académie. L’initiative existe déjà ! Et sans avoir attendu les États-Unis, des partenaires, des amis ont commencé à bouger, et nous ferions bien de les accompagner. Vous avez posé une question très lucide parce que s’il y a un changement que je souhaite voir dans notre coopération, c’est celui-ci.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici