, artiste ivoirien fait le bonheur des parisiens depuis maintenant huit ans à travers les lives . A côté de cela, il promeut également une marque de vêtements, . Il en parle

Depuis ”Prends mon cra”, plus de nouvelles de Manooléle, que deviens-tu ?

Certainement que c’est toi qui ne vois pas. Je me rends compte que tu es vraiment un ivoirien. Avec les réseaux sociaux aujourd’hui, tu n’as juste à taper, ”Kelway” et tu sauras où est l’artiste et ce qu’il devient. 
Raconte nous un peu l’histoire des zouglou lives à Paris
Le zouglou live en Ile-de-France démarre réellement en 2010 au ”Rit’z” en banlieue à Saint-Denis dans le 93 sous le contrôle de Jacquou, membre du groupe, “”. Nous étions quatre au départ. Valéry Bailly, Franck Sacky, Bedel Major et moi. Pour mieux représenter cette identité culturelle, j’ai demandé à mes amis d’élargir le groupe afin que nous soyons plus détendus sur scène et donner un meilleur spectacle aux amoureux du zouglou. Parce qu’après un séjour à Abidjan, j’avais vu comment les groupes étaient constitués. Nous avons donc fait appel à Paco, Zozo Jean martial, Mike kacou ex membre du groupe ”anti palu”. Et Jonathan à la basse. Au bout de quelques temps, nous avons réussi à avoir nous mêmes nos propres instruments grâce à la très bonne gérance de Bedel Major. Hélàs,  quelque mois plus tard, le groupe s’est disloqué pour un problème d’argent. J’ai donc mis en place un autre orchestre zouglou que nous avons baptisé ”TCHIFFY’Z 225” ( Paco-Zozo Jean martial-Julien bass-Guy synthé-Euloge-Badey kanseya-Eloi du val). Tout le monde sait combien de fois nous avons fait les beaux jours des lives zouglou à Paris. Nous nous sommes produits dans plusieurs villes européennes. Il ya même eu ”Le zouglou royal” en Angleterre que j’ai aidé à monter. Je voudrais au passage saluer les concepteurs du zouglou live qui ont eu une régularité sur pratiquement une année, notamment Lucien De Lucien du ”zouglou pôtô pôtô”. Nous lui devons le succès du groupe ”TCHIFFY’Z 225”. Il ya eu aussi Olivier Saoudien et le ”Cuitata”. Officier Oumar également à St Denis et Patron Maho de l’ivoire. Après malheureusement 4 ans presque, le succès est monté à la tête de certains membres des ”TCHIFFY’Z 225”. Pour préserver mes relations avec tous ceux et toutes celles qui ont de l’estime et du respect pour moi, j’ai décidé calmement de raccrocher pour éviter de dégrader mon image et surtout celle du Zouglou.
Le showbiz à Paris bruisse beaucoup. Quel commentaire ?
La génération actuelle qui tient les rènes du show business à Paris, je la respecte parce qu’elle a du potentiel. De très très bonnes idées et ça, ce n’est pas pour leur lancer des fleurs, ils sont vraiment efficaces. C’est vraiment leur époque. Mais juste un seul point commun négatif, les éternels problèmes de personnes. Ce qui les freine dans leurs ambitions. Il faut à un moment qu’ils se posent et regardent dans la même direction. Là-bas au bled, notre pays est et reste la plaque tournante de la sous-région. Rien qu’en se mettant cela en tête, nous pouvons être des leaders au niveau de la diaspora.
En dehors de la musique, tu es promoteur de la marque Kelway, comment l’idée t’es venue et quel bilan à ce jour ?
 KELWAY Make it reality est une marque 100% ivoirienne mais créée en France. Dans le passé, j’ai été un bon vendeur de friperie, voilà comment l’idée m’est venue tout simplement parce que c’est toujours le commercial. J’ai voulu donc à travers la marque Kelway valoriser le label 225. Au départ, c’était juste un Tee shirt avec un slogan des tubes zouglou, des messages forts du Zouglou. Après Zoué Omer m’a approché en me demandant de mieux structurer le projet. Cela m’a donné de la pêche. Aujourd’hui, le résultat est là.
Quand on voit sa marque portée par des célébrités comme Tiken Jah, Magic System, Meiway, Soum Bill…qu’est-ce que cela fait ?
Cela prouve qu’un travail a été fait dans le positionnement de cette marque. C’est dire aussi que toute cette génération est solidaire des initiatives que nous prenons. Nous n’avons pas forcement besoin d’être des hommes politiques ou footballeurs pour nous faire une place dans la société. Le fait d’avoir une approche modeste facilite les soutiens avec tous ces aînés que sont Tiken Jah, Magic System, Aimé Zebié,  Djaguen Abouet, Meme Ke,  vice Consul de l’ambassade de Côte d’Ivoire en France, Siaby Vakaba …collègues et amis du show business tels que Zouglou Makers, Yabongo, Eric Sekongo, Marcelin Attissony, Ben Badi, Tiéhi Joêl, Sam Abouo, Koko Franck….toutes ces personnes qui me soutiennent et à qui je ne peux que dire un grand merci. 
En dehors de la musique et de la marque Kelway,que fais Manoolélé ?
Je suis très actif dans la promotion de la marque Kelway Make It Reality. En dehors de ça, j’ai d’autres activités qui me permettent de gérer mon quotidien. 
Comment se porte le showbiz ivoirien à Paris ?
Tout se passe pour le mieux, même s’il ya quelques petites mésententes que nous devons corriger très rapidement afin de continuer notre marche.