Mamadou Traoré:” ils sont payés régulièrement par le Restaurant pour toutes leurs publications contre l’opposition”

0
257

se prononce sur la réaction des militants et cadres du RHDP du Ouattara dans le partage butin électoral.

Vu les réactions des mendiants du Restaurant RHDP) concernant le partage du butin électoral, je comprends maintenant pourquoi ils nous soupçonnent ,nous les lieutenants de Guillaume Soro, de recevoir de l’argent de sa part à travers nos différentes publications. Il y en a même qui vont jusqu’à calculer, selon leur de fonctionnement ,ce que moi j’obtiendrai comme argent du fait de mes nombreuses publications journalières.

Au vu de la guerre qui fait rage en ce moment entre les mendiants du Restaurant et les clients du fait du partage du butin électoral ,au vu des révélations que certains de ces mendiants cyberactivistes ont faites concernant ce qu’ils devraient recevoir du Restaurant à chacune de leurs publications contre l’opposition, je comprends maintenant leurs réactions.

En fait, ils sont payés régulièrement par le Restaurant pour toutes leurs publications contre l’opposition ,surtout contre Guillaume Soro et ses lieutenants que nous sommes. Et aujourd’hui, ils trouvent que l’argent qu’ils devraient recevoir du Restaurant a été détourné par certains clients du Restaurant. Aujourd’hui, celui qui est devenu leur cible principale ,c’est le client du Restaurant chargé de la diaspora. En ce moment, ils ne lui font pas de cadeau.

LIRE AUSSI: L’armée Somalienne met la main sur trois hauts responsables du groupe Shebab

Chers mendiants du Restaurant, sachez que nous les Soroistes sommes des hommes de conviction. Nous croyons au combat que nous menons. Nos publications sur les réseaux sociaux ne sont pas payées par Guillaume Soro. Nos pass ou même les factures de nos connexions internet ne sont pas non plus payés par lui. Je jure sur le Coran que je ne reçois pas 5f de Guillaume Soro pour le combat que je mène pour lui sur les réseaux sociaux et sur le . Mon combat est mu par ma foi en lui et au combat qu’il mène .

Je suis un homme de conviction et d’engagement. Et c’est ma conviction qui est le carburant de mon action politique. Savez-vous pourquoi pendant la rébellion les soldats des Forces Nouvelles (FAFN) arrivaient toujours à avoir le dessus sur leurs ennemis? Parce qu’ils avaient la conviction au combat qu’ils menaient. Ils n’avaient pas de salaire comme les soldats progouvernementaux qu’ils avaient en face d’eux. Ils étaient motivés par leur conviction en la lutte qu’ils menaient et ils étaient prêts à mourir pour cela. Il en est de même de tous les cyberactivistes proches de Guillaume Soro.

Que ce soient les Souley de Paris, la Guêpe , Parigo, le général Konaté, Amiral Blindé, Ibra et tous les autres que je ne pourrai citer, ils sont tous mus dans leur combat pour Guillaume Soro par leur conviction. Ils ne reçoivent pas 5f de la part de Guillaume Soro pour le combat qu’ils mènent . Ce ne sont pas mes triplés Franklin Nyamsi et Konaté Zié que l’on pourrait accuser de recevoir de l’argent de Guillaume Soro pour les vidéos qu’ils font régulièrement.

LIRE AUSSI: Présidentielle Niger: Démission de plusieurs cadres du gouvernement pour leurs candidatures

Eux, ce sont des hommes de conviction. Malheureusement, au Restaurant, la conviction est une denrée rare. Les gens n’y sont que pour manger. Rien que pour manger. D’où le surnom de Restaurant donné à leur formation politique. Aujourd’hui, la guerre des chiffonniers qu’ils se mènent pour des miettes ,guerre qui ne les honore pas, est la preuve manifeste que toute cette débauche d’énergie qu’ils déploient est motivée par une seule chose. La recherche du gain facile sur le dos du contribuable. Et ça fait vraiment honte.

C’est parce qu’ils ne font pas leur travail avec conviction qu’ils sont malmenés tous les jours sur les réseaux sociaux par les communicants de l’opposition ,surtout ceux de Guillaume Soro . C’est également parce qu’ils ne font pas leur travail avec conviction que sur le terrain, ils sont malmenés par l’opposition. Si le boycott actif des élections par l’opposition a été un réel succès ,c’est parce qu’en face, il y avait « maïs ».

Malgré les moyens qui ont été déployés par le Restaurant pour casser la détermination des opposants dans le cadre du boycott actif de l’élection ,les gens du Restaurant ont tapé poteau face à l’opposition. C’est ce qui les a obligés à bourrer les urnes pour sauver l’honneur de leur gourou . Et c’est fort de cette situation que le gourou du Restaurant les ait tancés et leur ait reproché de ne pas avoir donné l’argent qu’il a mis à leur disposition pour la base.

Beaucoup d’entre ces clients du Restaurant qui s’attendaient à un coup d’État ont préféré garder par-devers eux l’argent de la campagne pour préparer leur fuite. Aujourd’hui, le gourou du Restaurant a mis drap sur eux. Ôkpô! Pour parler comme les Ivoiriens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici