Libération du violeur présumé d’Angré : Richard Adou réagit

0
394

Suite aux informations faisant état de la mise en liberté de Israël Zadi, le Procureur Richard Adou, est sorti de son silence.

Selon le communiqué du Richard Adou en date du mercredi 21 avril 2021, « depuis quelques jours, des informations récurrentes font état de ce que le nommé Zadi Israël, mis en cause pour des faits de meurtre et de viol, avait été libéré sans condition dans le cadre d’une précédente procédure, après avoir, selon ces mêmes informations, corrompu le personnel judiciaire. Le Procureur de la République réfute ces allégations mensongères qui tendent de jeter le discrédit sur l’institution judiciaire et ses animateurs ».

 « Il tient à faire savoir que le sieur Zadi Israël avait effectivement été déféré à son parquet le 13 avril 2018 et qu’une information judiciaire avait été ouverte à son encontre pour des faits de viol. Le même jour, il avait été placé sous mandat de dépôt par le d’instruction et conduit à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA) », a-t-il poursuivi.

« Le 3 janvier 2019, alors que le sieur Zadi Israël était toujours en détention préventive, la victime affirmait, au d’une confrontation devant le juge d’instruction, que contrairement à ses premières déclarations, les rapports sexuels entre le mis en cause et elle étaient consentis et que c’est faute pour ce dernier de s’être acquitté de la totalité de la somme de soixante-dix mille francs CFA convenue qu’elle avait porté plainte. Par la suite, elle procédait à un de plainte », a-t-il révélé.

LIRE AUSSI: Menaces sur la sécurité nationale : les forces de défense ivoiriennes en alerte maximale

« La procédure se soldait conséquemment par une ordonnance de non-lieu après plus de 9 mois de détention de l’intéressé. Le Procureur de la République invite une fois, les uns et les autres à plus de responsabilité et à éviter de colporter des informations mensongères », a conclu le Procureur de la République.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici