JNP 2021 : une plateforme du Dialogue Public Privé dans la zone UEMOA en gestation

0
585

La 5ème édition de la JNP 2021 sur le thème général a débuté avec plusieurs activités thématiques, au Sofitel Hôtel Ivoire.

Une session régionale sur le dialogue public privé organisée en collaboration avec la Commission de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), s’est tenue en présence du ministre Paul Koffi Koffi, Commissaire chargé du Développement de l’Entreprise, des Mines, de l’Energie et de l’Economie numérique de l’UEMOA.


Il y représentait le président de la Commission de l’UEMOA, Abdoulaye Diop. « La Commission de l’UEMOA avec son engagement respectif au sein des Etats a décidé d’aider à la mise en place d’une plateforme sous régionale. C’est dans ce contexte que nous avons organisé à Ouagadougou en octobre 2021 un atelier sur l’état des lieux des cadres de DPP », a-t-il rappelé.

Au cours de la dernière décennie, à l’instar de la Côte d’Ivoire, les Etats membres de l’UEMOA se sont dotés de Plans Nationaux de Développement ou de Plans dits « Emergents ». Lesquels visent concrètement à améliorer la compétitivité, à impulser le processus de transformation structurelle de l’économie, à relever les défis majeurs environnementaux, sociaux, etc.


Et cela a permis de constater que les processus de dialogue public privé démarrés dans la plupart des Etats se sont renforcés et redynamisés avec des expériences plurielles dans chaque pays, tenant compte de la structure de l’économie et de l’écosystème des acteurs du Dialogue Public Privé (DPP).


C’est en vue d’accompagner ces initiatives que la Commission de l’UEMOA avec l’assistance technique, de l’Investment Climat Reform (ICR) Facility (Facilité pour la Réforme du Climat des Affaires), a initié un projet de mise en place d’une plateforme de promotion du Dialogue public privé dans la zone.


L’objectif étant de stimuler le développement d’un gagnant-gagnant entre le secteur public et le secteur privé dans les Etats membres de l’UEMOA, à travers la mise en place et l’harmonisation du cadre institutionnel régional du DPP et le renforcement des capacités des cadres nationaux de concertation.


Après donc un atelier sur l’état des lieux des cadres de DPP et la mise en place de cette plateforme dans l’espace sous régional à Ouagadougou en octobre dernier, la session régionale d’Abidjan visait à présenter et examiner les pistes et les axes stratégiques de promotion du DPP dans l’espace UEMOA, en cours d’élaboration.
Les échanges ont donc tourné autour de trois thématiques, à savoir : le partage d’expériences sur les Covid, les axes de la plateforme et les dispositions transitoires.


Le Commissaire chargé du Développement de l’Entreprise, des Mines, de l’Energie et de l’Economie numérique de l’UEMOA, Paul Koffi Koffi, a salué cette rencontre qui va aider à poser les bases d’une plateforme sous régionale efficace du DPP.
Le ministre Adama Coulibaly, de l’Economie et des Finances était représenté par son conseiller technique, le Professeur Lambert N’galadjo Bamba. Mme Mariam Fadiga Fofana, Secrétaire exécutif du Comité de concertation Etat-Secteur Privé (CCESP) et commissaire générale de la JNP a pris part à cette importante rencontre.

Par ailleurs, la Commission entend poursuivre ses efforts dans l’amélioration du climat des affaires et du cadre réglementaire des activités économiques à travers la mise en œuvre de réformes et d’initiatives au niveau régional pour le développement entre autres de l’économie numérique etc.
Notons que le Togo, la Côte d’Ivoire, le , le Burkina-Faso, le Sénégal, le et une forte délégation de la Commission de l’UEMOA ont pris part à cette session régionale d’Abidjan.

Ban Patrice

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici