GBAGBO, SIDY DIALLO, PIERRE KIPRÉ, DAGRI DIABATÉ, BICTOGO, ETC : CES LIENS TRANSVERSAUX ROMPUS PAR OUATTARA

0
269

Décryptage de Kyria Doukouré de la scène politique sur l’équilibre rompu des liens séculaires et historiques entre les acteurs.

Le du de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) a permis de mettre en relief certaines qualités de l’homme qui n’étaient pas connues du grand public. Les partisans de l’ex-président Gbagbo qui n’aimaient pas particulièrement le défunt compte tenu de sa présence à l’Hôtel du Golf et de la manière dont il a remplacé Jacques Anouma à la FIF ont été surpris d’apprendre que a rendu visite à à plusieurs reprises à la prison de Scheveningen.


Avant l’avènement de M. Ouattara à la présidence de la République, les politiques ivoiriens ont toujours entretenu des liens transversaux qui ont permis d’ailleurs d’éviter plusieurs crises à notre pays. En effet, les divergences politiques restaient mineures devant les liens séculiers savamment entretenus par les uns et les autres.


Sidy Diallo est le fils de Abdoulaye Diallo, l’un des plus proches collaborateurs du président Felix Houphouët Boigny. En 1988 alors que Laurent Gbagbo est en exil depuis plusieurs années, Houphouët envoie vers lui le doyen Abdoulaye Diallo et le ministre Pierre Kipré afin de le convaincre de rentrer en Côte d’Ivoire. Pierre Kipré bien que cadre du PDCI RDA, est un ami intime de Gbagbo avec qui il partage l’amour de l’histoire. Les deux envoyés rencontrent effectivement Gbagbo à la terrasse d’un café parisien et réussissent à le convaincre de mettre fin à son exil. A la fin de la discussion Abdoulaye Diallo glisse discrètement une grosse enveloppe à Gbagbo afin qu’il ‘’prépare son retour’’. Gbagbo la repousse gentiment et lui demande plutôt le ticket de métro pour rentrer chez lui. Depuis ce jour, un profond naitra entre les deux hommes. Et Gbagbo mettra effectivement fin à son exil.

LIRE AUSSI: CPI-Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé enfin libres et hors de prison !
Après le coup d’état de 1999 qui emporte le président Bédié, de fortes pressions sont exercées sur la famille Diallo pour leur arracher la société Ivosep. Gbagbo s’y oppose fortement en disant que cette société est le bien de la famille Diallo. C’est ainsi que Sidy Diallo gardera le bien familial durant toute la présidence de Gbagbo en dépit du fait que le doyen Diallo soutenait ouvertement M. Ouattara. C’est d’ailleurs le doyen de Djekanou qui dira à son fils : « va à la CPI rendre visite à ton frère Gbagbo. Et si pour ça tu dois perdre l’estime pouvoir, tant pis. Il faut être reconnaissant ».

LIRE AUSSI: Adama Bictogo: “Nous avons désormais une armée républicaine …”
Gbagbo président, il pouvait avoir dans sa délégation pour les voyages à l’étranger un homme comme Adama Bictogo qu’il présentait fièrement comme un homme d’affaires ivoirien et négociait des marchés pour lui. Comme lors de ce voyage où Bictogo éminent cadre du RDR était dans l’avion présidentiel.


Gbagbo président, il a gardé une relation très intime avec Mme Dagri Diabaté qui négociait tous les avantages pour M. Ouattara et les membres de sa famille. Hamed Bakayoko lui rendra d’ailleurs un hommage dithyrambique après avoir été honoré par ce dernier devant ses parents.
En 1996 Simone et Laurent Gbagbo sont victimes d’un grave accident de la route. Pierre Kipré alors ministre informe le président Bédié qui donne des instructions afin que l’opposant et son épouse soient évacués d’urgence et leurs soins pris en compte.


Les textes fondateurs du RDR n’ont-ils pas été rédigé par Feu Boga Doudou sous la paillotte de Laurent Gbagbo pendant qu’Amadou Gon tutoyait une bouteille de whisky !

C’est ainsi que la Côte d’Ivoire a toujours fonctionné depuis Felix Houphouët Boigny. Peu importe celui qui détient le pouvoir, il y a toujours une passerelle pour entretenir les liens transversaux avec les opposants. Le combat politique a beau être rude, on évitait de commettre l’irréparable et il existait toujours des missi dominici entre les leaders.

C’est cet équilibre qui a été bruyamment rompu par M. Ouattara qui n’est animé que de haine et de rancœur. Sinon comment garder des gens en prison pendant 10 ans ? Laissez des gens en exil pendant 10 ans ? Ne pas écouter les pleurs des mères qui réclament leurs fils. C’est d’ailleurs pourquoi certains disent qu’un ivoirien ne peut pas agir ainsi. C’est au nom de cette haine qu’il n’entend pas le bouillonnement de la colère des ivoiriens. Mais la Côte d’Ivoire, c’est la Côte d’Ivoire ! Elle trouvera toujours le moyen de se retrouver et cela ne saurait tarder.

Kyria Doukouré

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici