Emmanuelle Keita parle des attaques qu’elle est victime sur les réseaux sociaux en longueur de journée par des personnes inconnus.

“Si je dis que ce buzz que ne m’a pas fait mal, c’est que j’ai menti. J’ai eu mal. Oui, j’ai saigné de voir mes enfants et moi-même être vilipendés sur les réseaux sociaux.

LIRE AUSSI: CÔTE D’IVOIRE : DES DÉTENUS POLITIQUES ÉCRIVENT À OUATTARA

Des enfants pour qui je me bats afin de leur assurer une bonne éducation. Oui, c’est important de vivre en couple. il y a “ancien mari” , “ancien chéri”. Mais il n’y a pas “ancien enfants”. Je suis Africaine, donc mes enfants appartiennent normalement à toute ma famille. De sorte que si mon enfant fait une gaffe, c’est normal qu’il soit ramené à l’ordre par tout le monde. Mais celui qui doit le réprimander doit être une personne qui sache raisonner”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici