ECOBANK octroi un financement d’un milliard de francs CFA aux femmes entrepreneures

0
198

Le 17 août 2021, ECOBANK et la Fondation SEPHIS ont procédé à la signature d’une convention de collaboration d’un montant de 1 milliard.

Le Mémorandum d’Accord s’inscrit dans le cadre du ” du Groupe ECOBANK, un programme destiné aux femmes entrepreneures africaines pour leur permettre de réaliser leur potentiel en leur proposant un accompagnement, à des solutions financières personnalisées et des services à valeur ajoutée.

Cette collaboration s’est matérialisée par la remise d’un chèque symbolique à la Fondation SEPHIS, marquant l’ouverture d’une ligne de crédit d’une valeur d’un (01) Milliard de Francs CFA octroyée par ECOBANK et destinée aux femmes bénéficiaires des programmes de la Fondation SEPHIS. Monsieur Paul-Harry Aithnard, Directeur Général d’ECOBANK Côte d’Ivoire et Directeur Régional Exécutif pour la zone UEMOA, a indiqué la volonté de son institution de créer un cadre plus dynamique pour l’accompagnement des entreprises dirigées par les femmes en Afrique.

Il a aussi précisé que le programme Ellever est présent dans tous les pays au sein desquels le groupe est représenté. Monsieur PaulHarry Aithnard s’est aussi félicité de la collaboration avec la Fondation SEPHIS : « C’est avec une grande fierté que nous signons en ce jour cette convention avec la Fondation SEPHIS, C’est le fruit de plusieurs mois de travail, mais c’est surtout le fruit d’une ambition commune qui est la participation à la résolution d’un connu de tous, c’est-à-dire le financement des PME, surtout celles qui sont portées par les femmes.

LIRE AUSSI: Egypte: 12 “Frères musulmans” dans le couloir de la mort

Nous pensons avoir trouvé aujourd’hui une solution pour régler ce problème qui prend en considération aussi bien les besoins de financement que les besoins de formation. La Fondation SEPHIS, grâce à son programme de leadership AWF (african Women of the Future Fellowship), soutenu par la GIZ, a réussi à mettre en place une formation d’excellence, unique qui permet d’avoir des femmes entrepreneures de très haut volet et nous sommes très confiant de notre capacité à pouvoir apporter un financement à ces femmes.

A travers donc notre programme Ellever et le programme AWF de la Fondation SEPHIS, plusieurs femmes entrepreneures se verront équipées des outils nécessaires pour le développement de leurs activités. » Madame Sefora Kodjo Epse Kouassi, Présidente du Conseil d’Administration de la Fondation SEPHIS, s’est dite heureuse d’avoir réussi avec ECOBANK à relever le de l’accès au financement en faveur des femmes de Côte d’Ivoire, bénéficiaires de ses programmes de formation: « J’aimerais saluer le leadership d’ECOBANK qui a décidé d’associer sa vision à la nôtre sur la nécessité d’accompagner les femmes entrepreneures, de leur proposer un programme qui sera adapté à leur condition, qui sera flexible pour elles et qui les positionnera davantage dans le milieu professionnel.

LIRE AUSSI : Le Groupe ECOBANK et la Fondation SEPHIS procèdent à la signature d’une convention de collaboration

Aujourd’hui, parler d’égalité entre les genres et d’autonomisation des femmes, c’est aussi donner l’accès aux femmes à des ressources financières afin de les positionner davantage dans le secteur privé pour en faire de grandes femmes d’affaires. Merci à ECOBANK qui a ouvert sa porte à beaucoup de femmes, non seulement à ces femmes entrepreneures que accompagnons, mais aussi à toutes les autres femmes derrière elles qui travaillent dans l’ombre.

J’aimerais également remercier notre partenaire de mise en œuvre, la Coopération allemande à travers la GIZ et son programme pour l’Emploi et la Promotion des PME en Côte d’Ivoire : Invest for Jobs, qui nous a rejoint, depuis quelques années, dans notre vision d’accompagner et de former les femmes à travers notre prestigieux programme dénommé : The African Women of the Future (…) Je suis consciente que l’enveloppe qui est mise sur la table en ce jour est une très belle opportunité qui permettra de répondre aux besoins de financement des femmes entrepreneures, ainsi donc, de pousser l’agenda féminin au profit de notre pays la Côte d’Ivoire. »

Pour rappel le programme AWF accompagne à chaque année, 72 jeunes femmes entrepreneures dans le développement de leurs activités. Les bénéficiaires, choisies au terme d’un processus très sélectif, bénéficient de intensives pour l’amélioration des performances de leurs activités ou de leur entreprise.


Prenant la parole, Monsieur Marc Levesque, Directeur de Invest for Jobs, a inscrit cette collaboration entre SEPHIS et ECOBANK dans le cadre d’un appui pour le renforcement des interventions de son Programme, ce qui présage d’une bonne de stratégie commune pour le renforcement du leadership des femmes : « Je tiens à féliciter et à remercier Madame Kodjo et Monsieur Aithnard pour cette collaboration qui nait entre leurs deux institutions et je me réjouis pour des actions qui sont menés pour le financement des PME en vue de développer l’entreprenariat, surtout l’entrepreneuriat féminin en Côte d’Ivoire et en Afrique.

LIRE AUSSI : Centrafrique : des entreprises françaises financent les rebelles

Ce partenariat entre SEPHIS que nous accompagnons en tant que partenaire et ECOBANK s’inscrit parfaitement dans la mission de Invest for Jobs, qui vise à positionner les femmes dans l’écosystème des affaires, donc dans le secteur privé. C’est une partie de la mission de la Coopération Allemande en Côte d’Ivoire qui se réalise en ce jour, et je suis certain que de belles choses naitront de cette collaboration.

» Pour son mot de fin, Madame Sefora Kodjo Epse Kouassi a indiqué que l’accès à ces opportunités améliorera considérablement les performances des entreprises dirigées par les femmes et créera de plus en plus d’emplois pour d’autres femmes. Une chaîne de la solidarité qui permettra de répondre efficacement et durablement à la question de l’inclusion et de l’autonomisation des femmes.

Le Groupe ECOBANK et la Fondation SEPHIS, entendent amplifier cette collaboration au sein des pays francophones dans lesquels sont représentées les deux institutions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici