La crise qui perdure au aura un espace d’expression ce mardi 13 novembre sous le coup de 20h40 minutes sur la . Avant ce qui mettra aux prises les protagonistes dans une émission télévisée, abidjanpeople vous plonge dans une crise qui n’a fait que trop durer.

Crise au Burida: les protagonistes s’ empoignent ce soir sur les antennes de RTI 1

Lire aussi : Prissy la degameuse parle du ”tchatcho” de Aya Nakamura

Cela fait plusieurs mois que perdure la crise au Burida. D’un côté, des artistes sociétaires avec pour chef de fil , le chanteur Fadal Dey et de l’autre côté, Mme Irène Assa Viera, Directrice Générale de cette institution. Selon ce qui se murmure dans la maison des artistes, la directrice serait soutenue par le ministre de la culture et de la francophonie, M. Maurice Bandama. Depuis un bon moment, les deux clans qui seront face à face ce soir à travers un débat télévisé entretiennent un langage de sourds.
Les artistes réclament le départ de la directrice générale
Les artistes reprochent une mauvaise gestion de leur maison par . Pire, ceux-ci accusent la Dg de malversations au point que où ils réclament son départ. Devant cet état de fait, Irène Viera affiche une fin de non recevoir. Et oppose une farouche résistance face à ses adversaires.

L’affaire est en justice !

Le litige faut-il le souligner est déjà devant les tribunaux. Mais ce soir sur les antennes de RTI 1 , les protagonistes se sont donnés rendez vous pour un face à face. A la faveur de l’émission ”Devoir de vérité”,  Fadal Dey sera opposé à trois adversaires de poids. À savoir Irène Viera ( Directrice Générale du Burida) , Al Seny ( Directeur de cabinet du ministre de la culture )  et Kokobo Bernard, l’homme de main de la Directrice du Burida.
Seul contre tous, Fadal Dey pourra t-il tenir la dragée haute pour défendre les intérêts des artistes qui se reconnaissent dans sa lutte ? Ce mardi 13 novembre sous le coup de 20h40 GMT sur RTI 1, on en saura un peu plus. Certaines indiscrétions font état de ce que le débat sur RTI 1 aurait été commandité par le ministre Maurice Bandama.
Marie Eryn

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici