Création d’un parti politique : Laurent Gbagbo recalé, les raisons

0
204

Laurent Gbagbo, a annoncé son départ le lundi 09 août dernier du FPI, parti dont il est l’un des fondateurs.

Pour connaître ce juridique, il suffit de se poser la question suivante : Qui peut créer un parti politique en Côte d’Ivoire ? L’ article 8 de la loi n°93-668 du 9 août 1993 relative aux partis et groupements politiques répond clairement à cette question.


Cet article de cette loi dispose que << les membres fondateurs et dirigeants des Partis et Groupements politiques doivent être de nationalité ivoirienne et jouir de leurs droits politiques et civiques>>. Vous trouverez un extrait de cette loi à la fin de l’article.


Or, dans une ordonnance rendue en dernier ressort par le tribunal du première instance d’Abidjan, la justice ivoirienne a confirmé la décision de la Commission Électorale Indépendante () portant sur le retrait de Laurent Gbagbo de la , en raison de la condamnation à vingt (20) ans de prison dont il fait l’objet.


Laurent Gbagbo n’etant donc pas sur la liste électorale, parce que privé des ses droits civiques, il n’est juridiquement pas en mesure d’être le président et/ou le fondateur d’un parti politique.

LIRE AUSSI: Rapprochement Soro – Ouattara, Lobognon à Paris: un proche de GKS fait une importante une mise au point


La seule issue qui lui permettra de créer et de présider un parti politique, c’est soit une présidentielle ou une amnistie.
A défaut, le ministère de l’intérieur sera en droit de refuser de lui délivrer le récépissé de déclaration, qui donne aux partis politiques la personnalité juridique et leur permet de mener leurs activités politiques conformément à leurs et aux lois de la république.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici