Un masque en tissu et équipé de panneaux LED, c’’est la nouvelle trouvaille technologique dans la lutte contre le coronavirus (COVID-19), rappelant aux autres, la distanciation sociale.

Comme chacun sait, Oculus est la filiale de Facebook commercialisant les casques de réalité virtuelle (Rift et Quest). Dans une vidéo publiée le 5 avril 2020 (voir en fin d’article) , de cette société a dévoilé sa dernière création. Il s’agit d’un masque qui sera commercialisé dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. S’il s’agit à première vue d’un simple masque en tissu, ce dernier comporte une particularité cependant inédite.

LIRE AUSSI: Covid-19 : 781 laisser-passer accordés sur 2875 demandes pour sortir d’Abidjan http://781 laisser-passer accordés sur 2875 demandes pour sortir

En effet, le masque est doté d’écran LED sur la face visible par les autres personnes. Chelsea Klukas a eu la bonne idée d’y afficher notamment “6 FT” (6 pieds soit environ 2m), c’est-à-dire la distance de sécurité à respecter aux États-Unis. Baptisé Led Matrix, le masque comporte un écran de 512 LED et peut être rechargé par USB. Par ailleurs, celui-ci peut être lié à une application mobile permettant aux utilisateurs d’afficher un texte personnalisé. Il faut également savoir que la création de ce masque répond à une demande de la communauté de Chelsea Klukas et est le fruit d’une collaboration avec la start-up Lumen Couture.

Quelle efficacité ?

Il faut savoir qu’en guise de mise en garde, Oculus a rappelé que l’article en question n’est qu’un masque fantaisie. Par ailleurs, celui-ci est proposé “à vos risques et périls”, ce qui ne laisse aucune place à la confusion. En effet, il est important de rappeler que les masques en tissu sont quasiment inefficaces contre les projections virales. Nous Français ne le savons que trop bien à l’heure où le pays accuse une sévère pénurie de masques chirurgicaux et FFP2, une pénurie touchant même les services de santé.

Ainsi, le principal attrait de ce masque Led Matrix – vendu tout de même 90 dollars – est bel et bien la possibilité de rappeler aux autres la fameuse distance de sécurité à adopter. Rappelons que les États-Unis tentent tant bien que mal de faire respecter la distanciation sociale. Avec plus de 465 000 cas pour près de 17 000 décès, ce pays est de très loin le plus touché par la pandémie de Covid-19.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici