La a décaissé au total 1484 milliards de Francs CFA pour une réalisation actif de 39 projets devant être mises en œuvre en Côte d’Ivoire.

Pour  M. Yéo, ce partenariat entre l’Etat de Côte d’Ivoire et le Groupe de la BAD, “l’un des plus importants en termes de montants mobilisés dans le cadre du développement de notre pays”, est basé sur la confiance mutuelle et une convergence de vues des deux parties.

Dans le cadre de cette coopération, la BAD a essentiellement orienté ce fonds vers les secteurs des infrastructures économiques (transport, énergie), de l’agriculture, du social (y compris de l’eau potable et de l’assainissement), et de la gouvernance. Au total, 22 projets du secteur public national, sept du secteur privé et 10  projets régionaux ont été réalisés.

Le directeur adjoint de la BAD, chargé des opérations de l’Afrique de l’ouest, N’Guessan Serge, a relevé que ce portefeuille de projets est en conformité avec les priorités de la Banque, mais surtout avec le Plan national de développement (PND) 2016-2020. Le taux de décaissement de l’ensemble des projets se situe à 38,3%, un  taux de projets épinglés ( projet en difficultés) de 35 % au-dessus de la moyenne fixé à 20%.

LIRE AUSSI: MENACE DE GRÈVE DES AGENTS DU MINISTÈRE DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

Cette revue permettra entre autres aux experts de la Banque ainsi qu’aux représentants de ministères techniques d’évaluer le niveau de mise en œuvre des recommandations formulées lors du dialogue de haut niveau,  de faire le point de l’exécution tant physique que financière de chaque projet en cours,  d’identifier les principaux goulots d’étranglements spécifiques, de ressortir une matrice de diligences et convenir d’un chronogramme de mise en œuvre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici